La Belgique expérimente un « aspirateur » géant pour retirer le plastique d’une réserve naturelle

La Belgique expérimente un « aspirateur » géant pour retirer le plastique d’une réserve naturelle

Des ingénieurs ont construit un « aspirateur » géant pour débarrasser une réserve naturelle belge de millions de déchets plastiques trop petits pour être collectés à la main.

La réserve de Galgeschoor, un site de vasières et de marais salants de la ville portuaire d’Anvers, est devenue criblée de particules de plastique qui se sont accumulées au fil des années à partir de déchets rejetés par l’industrie et les villes le long de l’Escaut.

L’année dernière, les autorités portuaires ont lancé un concours pour concevoir une solution de décontamination de la zone, qui abrite des espèces d’oiseaux en voie de disparition.

Le gagnant du concours est un énorme aspirateur, surnommé « Nul-o-Plastic » et développé par Envisan, la division environnement de la société d’infrastructure maritime Jan De Nul Group.

Un premier test en cours

« Il s’agit d’un aspirateur vraiment intelligent (et) adapté à ces circonstances », a déclaré l’ingénieur Tom Van Vooren, le coordinateur du projet.

Les pneus en caoutchouc de la machine limitent les perturbations du sol et son mécanisme d’aspiration est conçu pour éviter d’endommager les plantes.

L’objectif est d’extraire environ 7,5 tonnes de granulés de plastique de la réserve. Le premier test se termine d’ici la fin du mois d’octobre.

Actuellement, moins d’un tiers des déchets plastiques européens sont recyclés. Pour aider à réduire les déchets, l’Union européenne prévoit de nouvelles règles pour garantir que tous les emballages puissent être réutilisés ou recyclés, et interdira les couverts et les pailles en plastique à usage unique à partir de 2021.