NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Une voiture hybride s’adjuge les 24 heures du Mans

Une voiture hybride s'adjuge les 24 heures du Mans
La technologie hybride d'Audi est au point...

Coutumier des victoires dans la Sarthe depuis plusieurs années (onze victoires en quatorze participations depuis 1999), Audi a réalisé un véritable coup de maître hier en plaçant deux bolides alternatifs aux deux premières places de l’épreuve d’endurance la plus célèbre de la course automobile.

Ce faisant, le constructeur allemand « a démontré que la technologie hybride pouvait être compatible avec le sport automobile de haut niveau », estiment à juste titre nos confrères de L’Équipe, qui rappellent également qu’Audi « s’est fait un spécialiste de ces innovations technologiques ». L’exploit est de taille. Il est surtout de nature à faire taire les sceptiques aux yeux desquels une voiture hybride (ou électrique) ne saurait être aussi performante qu’une voiture thermique.

« Lorsqu’on lance un nouveau projet, il est toujours difficile de savoir ce qui va se passer », a confié Wolfgang Ullrich, président d’Audi Sport, cité par le quotidien sportif et qui l’aura donc mené à bien grâce à ces deux modèles victorieux R18 e-tron Quattro aux lignes sensiblement identiques à celles des sport-prototypes « standards ». À quand une diffusion en série ? L’hypothèse est plausible, sachant que le sport automobile a  vocation à servir de vitrine aux constructeurs.

La protection de l'environnement s'impose sur les circuits automobiles.

Moins de gaz à effet de serre, mais des performances intactes

« Le concept développé par Audi est le suivant : deux moteurs électriques stockent de l’énergie au freinage dans un volant à inertie, qui renvoie la puissance (deux fois cent chevaux) vers les roues avant à l’accélération. Ainsi, en sept points du tracé manceau, les pilotes pouvaient bénéficier d’un boost de puissance supplémentaire pendant deux à trois secondes, un peu comme avec le KERS (NDLR : « Kinetic Energy Recovery System », système de récupération de l’énergie cinétique) en F1 », décrypte L’Équipe. Mise au service de la protection de l’environnement, la technologie imaginée par le groupe d’Ingolstadt a fait mouche à l’occasion de cette quatre-vingtième édition, qui quoi qu’il advienne restera dans les annales.

Pour la petite histoire, l’une des deux Audi R18 Ultra a en outre été confrontée à des ennuis mécaniques que n’ont pas connu ses homologues hybrides. De quoi légitimer encore plus le nouveau règlement officialisé la semaine dernière par l’Automobile-Club de l’Ouest (ACO), organisateur de la compétition avec la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), lequel prévoit à compter de 2014 une réduction de la consommation de carburant de 30 % et autorise des systèmes de récupération jusqu’à quatre fois plus puissants qu’aujourd’hui.

La baisse des émissions de gaz à effet de serre sans attenter à la performance des véhicules : il ne sera pas dit que le sport automobile n’est pas en phase avec son époque.

Crédits photos : Wikimedia Commons / Alessandro Prada – Chris Pruitt
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/voitures/id3331100 Voitures | Pearltrees

    [...] Une voiture hybride s’adjuge les 24 heures du Mans [...]

  • http://www.scoop.it/t/economie-circulaire/p/1984107389/une-voiture-hybride-s-adjuge-les-24-heures-du-mans Une voiture hybride s’adjuge les 24 heures du Mans | Economie Circulaire | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 5:28 PM [...]