NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Une facture d’électricité augmentée de 50% en 2020 ?

Une facture d'électricité augmentée de 50% en 2020 ?
L'investissement dans le développement des énergies renouvelables se retrouvera sur les factures des foyers

La facture moyenne des Français devrait fortement augmenter d’ici 2020. Une nouvelle qui appelle à la sobriété énergétique, notamment à travers la multiplication des éco gestes.

Selon un rapport présenté par les sénateurs le 18 juillet, la facture moyenne d’un foyer français devrait augmenter de 50 %. Un résultat imputable a l’investissement qui augmente sans cesse dans le secteur de l’énergie nucléaire mais également à l’arrivée plus en plus forte des fonds attribués aux énergies renouvelables… à la condition tout de même que les comportements énergivores et que la législation restent inchangés. D’après les projections de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), la facture moyenne de 874,5 euros en 2011 devrait atteindre les 1 307 euros en 2020. Hormis l’augmentation de la facture attendue de 433 euros (hors TVA), 28 % de ce chiffre proviendront de la taxe sur la contribution au services public de l’électricité (CSPE), qui inclut le subventionnement des énergies renouvelables, 37 % des réseaux électriques et 35 % de la production même de l’énergie.

La commission sénatoriale a également noté que les coûts de l’électricité provenant du nucléaire restaient sous-évalués : les récents travaux de maintenance, qui sont la conséquence de l’incident de Fukushima, s’élèvent à 54,2 euros par mégawattheure, donc plus que ce qui est actuellement estimé par le rapport de référence de la Cour des compte et que le prix officiel du nucléaire français établi par l’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique).

Les éco gestes restent le meilleur moyen de réduire sa facture énergétique.

L’importance du développement durable et de la transition énergétique

Selon la commission, l’augmentation du prix reste inévitable si la France veut pouvoir sereinement aborder la transition énergétique. L’arrêt du nucléaire y est pourtant relégué à la simple annexe et ne fera donc pas l’objet de vote. De quoi rester dubitatif sur les avancées du débat qui risque d’être houleux. En revanche, le rapport ne tarit pas d’éloges sur les énergies renouvelables. L’éolien terrestre est notamment considéré comme une filière mature et compétitive, alors que le prix s’élève à 82 euros par mégawattheure, il reste cependant important de noter que le solaire reste la ressource la plus chère, entre 229 et 371 euros par mégawattheure, et que l’éolien maritime n’est pour le moment pas des plus abordables avec un coût de 220 euros par mégawattheure.

Dans les solutions envisagées pour éviter une telle inflation de nos factures, l’économie d’énergie, le stockage de l’électricité et les réseaux intelligents restent en bonne position. D’ici là il ne reste plus qu’à multiplier les éco gestes pour réduire significativement sa facture.

Crédits photos: flickr / ume-y – Paul J Everett
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • Phi

    Une facture doublée alors qu’elle augmente de 50% ? Humm.

    Pour qu’elle soit doublée, il faudrait qu’elle augmente de 100% :)

  • daniel d

    La correction a été faite