NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Tokyo sera très probablement touchée par un séisme de magnitude 7 dans les quatre ans à venir

Tokyo sera très probablement touchée par un séisme de magnitude 7 dans les quatre ans à venir
Il y aurait selon des scientifiques japonais 70 % de chances que Tokyo subisse un tremblement de terre de magnitude 7 à l'horizon 2016

C’était il y a plus de trois cents jours mais le Japon en subit encore les conséquences. Le 11 mars dernier, un tremblement de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter provoquait la formation d’un tsunami d’une violence inouïe. Les victimes et disparus se sont chiffrés en dizaines de milliers. Apocalyptiques, les images, elles, ont fait le tour du monde…

Cet enchaînement de catastrophes naturelles digne d’un scénario de film-catastrophe a eu raison de la centrale nucléaire de Fukushima, provoquant un accident atomique sans précédent depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986 et qui n’a pas fini de faire parler de lui. Crise écologique, crise économique, crise énergétique – quarante-quatre des quarante-neuf réacteurs nucléaires que compte le Japon sont aujourd’hui à l’arrêt et il est vraisemblable qu’aucun ne fonctionne à compter du mois de mai -, crise alimentaire, entre riz contaminé et hausse des niveaux de radioactivité dans la mer : les pouvoirs publics nippons sont confrontés à des défis historiques.

La situation est déjà désastreuse et on imagine sans peine ce qu’il en serait si un autre séisme majeur venait ébranler le pays du soleil levant dans les mois ou même les années qui viennent. L’hypothèse est hélas très plausible si l’on en croit les prévisions de scientifiques de l’Institut de Recherche sur les Tremblements de terre de l’Université de Tokyo selon lesquels il y aurait 70 % de chances qu’un tremblement de terre de magnitude 7 frappe la capitale dans les quatre prochaines années et… 98 % de chances qu’un tel drame se produise d’ici trois décennies.

Surexposition

De quoi appréhender un bégaiement de l’histoire, même si un tel séisme serait sensiblement moins puissant que celui de mars, qui demeure le quatrième plus important jamais enregistré et a déclenché pas moins de sept cents répliques (!) de magnitude 5 ou plus. C’est que la mégapole tokyote, laquelle s’étend sur près de deux mille deux cents kilomètres carrés, compte près de quarante-deux millions d’habitants, soit l’aire urbaine la plus peuplée au monde. D’autres centrales nucléaires ont par ailleurs été construites non loin de là et en bordure de l’océan Pacifique, et bien que la menace d’un raz-de-marée soit désormais prise beaucoup plus au sérieux, le temps pourrait manquer pour bâtir des installations capables de l’endiguer. Si tant est bien sûr que le parc nucléaire redevienne opérationnel, ce qui n’est pas le souhait de la majorité des Japonais…

Exposé depuis toujours au risque sismique, le Japon l’est encore plus depuis l’année dernière, le regain d’activité tectonique qui a fait suite au tremblement de terre du 11 mars ayant créé une importante rupture dans une zone de faille sur près de cinq cents kilomètres en longueur et deux cents en largeur, ce qui a profondément modifié la pression et le stress de la plaque supérieure, plus que jamais instable. En conséquence, tout le pays est aujourd’hui potentiellement concerné. À Tokyo en particulier, un tremblement de terre de magnitude 7 pourrait faire onze mille morts et aurait un impact économique évalué à près de sept cent soixante-dix milliards d’euros.

Sans verser dans la paranoïa, un autre cataclysme doit donc être envisagé, et quand bien même la capitale a fort bien résisté au séisme de mars, les spécialistes travaillent constamment sur le renforcement des structures et des infrastructures. Faire comme si de rien n’était aurait certes relevé de l’inconscience.

Crédits photos : flickr / Sebastien Batardy – Fox News Insider
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !