NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Strasbourg aura son Vélib’ en septembre

Strasbourg aura son Vélib' en septembre
Les Strasbourgeois auront bientôt la possibilité de redécouvrir les plus beaux quartiers de la capitale alsacienne au guidon de vélos en libre-service

Lyon a son Vélov’, la Mairie de Paris a inauguré le Vélib’ en 2007, celle de Nantes a lancé le Bicloo et celle de Strasbourg aura elle aussi son système de vélos en libre-service. Baptisé Vélhop’, il entrera en service en septembre et confirme la tendance à la promotion des moyens de transports « doux » dans les grandes métropoles françaises.

Annoncé mardi par le maire socialiste Roland Ries et son adjoint Alain Jund, qui ont tout de même mis un point d’honneur à attiser la curiosité citoyenne et en diront davantage dans les prochaines semaines, ce dispositif-ci se démarquera toutefois de ses prédécesseurs dans la mesure où les deux-roues se loueront surtout dans des stations dites « humanisées » et devront être ramenés à leur point de départ.

Un impératif qui pourrait dissuader certains usagers mais que la municipalité a justifié par un coût moindre. La pratique du vélo est par ailleurs déjà monnaie courante dans les rues de la capitale alsacienne et de sa proche banlieue [NDLR : 8 % des déplacements au sein de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) s'effectuent à vélo avec une pointe à 15 % dans certains quartiers de la ville].

Mille huit cent cinquante-deux vélhops’ seront dans un premier temps proposés à la location, dont trois cent cinquante-deux dans des stations automatiques pour un usage vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et la mairie vise un parc de quatre mille quatre cents engins d’ici à la fin de l’année prochaine.

La location ponctuelle a été estimée à un euro, celle à la journée à cinq euros et les accros du guidon pourront débourser quatre-vingt dix-neuf euros pour obtenir un « droit d’accès » annuel. On notera que les moins de vingt-six ans et les abonnés de la Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS) pourront bénéficier de réductions.

Déjà théâtre fin avril de l’expérimentation en grande pompe de la future Prius-Plug In de Toyota et ville hôte d’Internationaux de tennis féminin désormais entièrement éco-pensés, Strasbourg enchaîne les belles performances « écolos » depuis quelques semaines. C’est plus qu’appréciable dans une région qui a longtemps semblé en retard en matière de prise en compte des impératifs environnementaux.

Crédit photo : Wikimedia Commons – Rémi.leblond
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    Pourvu que les néo-cyclistes strasbourgeois, à l’inverse de leurs prédécesseurs, apprennent à se comporter de façon civilisée ! Le sans-gêne proverbial de ces derniers ne va pas s’arrangeant et nombreux sont ceux qui prennent les trottoirs de la ville pour des pistes cyclables. Pistes cyclables qu’ils mettent d’ailleurs souvent un point d’honneur à ne pas fréquenter, leur préférant alternativement la chaussée et les trottoirs…