NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Siemens lâche le nucléaire

Siemens lâche le nucléaire
La direction de Siemens a décidé d'abandonner ses activités dans l'énergie atomique. Une décision qui est bien sûr intrinsèquement liée à la sortie de l'Allemagne du nucléaire, définitive en 2022

Il fallait s’y attendre. Évoqué dans ces colonnes en mai dernier, alors que la direction du géant allemand l’envisageait publiquement (peut-être avait-elle même déjà tranché en interne), le choix de Siemens d’abandonner le nucléaire a une très forte portée symbolique. Pour l’entreprise d’abord, qui après une longue histoire d’amour avec l’atome aspire à peser de tout son poids sur le développement des énergies renouvelables, étant entendu qu’elle leur a déjà consacré assez d’investissements pour devenir l’un des leaders mondiaux de l’énergie éolienne. Pour l’Allemagne ensuite, quelques mois après que la chancelière Angela Merkel ait décidé de sortir définitivement son pays du nucléaire en 2022, ce qui a pris la plupart des observateurs de cours vu la prolongation de la durée de vie des centrales décidée à l’automne dernier et n’a pas été sans dommage pour les électriciens E.ON et RWE. Preuve que l’on assiste à un véritable tournant, Siemens a jugé « les évolutions de la société et de la politique » évoquées ce printemps défavorables à l’atome et y a officiellement et définitivement renoncé hier. « À l’avenir, nous continuerons à livrer des pièces conventionnelles comme des turbines à vapeur. Cela signifie que nous nous bornons à des technologies qui ne servent pas qu’au nucléaire mais que l’on trouve aussi dans les centrales à gaz ou à charbon », a confié le PDG du groupe Peter Löscher à nos confrères de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.


Et de reconnaître que l’accident de Fukushima 1 (Japon) a changé « les choses pour (Siemens) », qui avait annoncé la couleur en ne paraphant ni la lettre ouverte du patronat réclamant l’an passé un allongement de la durée de vie des centrales ni celle, plus récente, désapprouvant les nouveaux desseins énergétiques de Berlin.

Le groupe a apporté une « réponse à la position claire prise par la société et le monde politique en Allemagne », a par ailleurs estimé M. Löscher, bien décidé à surfer sur la vague verte appelée de leurs voeux par les pouvoirs publics sans pour autant passer à côté de la nouvelle impulsion que va devoir donner le gouvernement au charbon et à l’industrie gazière pour compenser la perte de production électrique due au nucléaire. Le projet d’alliance nucléaire avec le groupe public russe Rosatom, lui, est évidemment abandonné. On ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs…

Crédits photos : flickr – brewbooks / Bjoern Schwarz
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.xmt85c4wx5ctwxw3tcerthve56.com/ xmt85c4wx5ctwxw3tcerthve56

    Title…

    [...]usually posts some really fascinating stuff like this. If you are new to this site[...]…

  • http://www.google.com/ghbuisv Google

    Google…

    The time to read or check out the content material or websites we’ve linked to beneath….

  • http://www.mctorch.com/?q=node/519123 دانلود رایگان قسمت 8 هشتم سریال شهرزاد فصل د&

    Title…

    [...]that will be the end of this post. Right here you will obtain some websites that we feel you’ll value, just click the hyperlinks over[...]…