NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Reprise des discussions de la Convention-Cadre des Nations unies sur le Changement Climatique (CCNUCC)

Reprise des discussions de la Convention-Cadre des Nations unies sur le Changement Climatique (CCNUCC)
La « madame climat » de l’ONU Christiana Figueres souhaite des mesures contraignantes en matière de lutte internationale contre la hausse des températures

Les négociateurs des plus de 190 pays signataires de la Convention seront réunis pendant quinze jours à Bonn (Allemagne) pour mettre en place l’aspect dit « technique » de la prochaine Conférence des Parties (COP 17), prévue en fin d’année à Durban (Afrique du Sud).

Les discussions promettent d’être houleuses et nombreux sont ceux qui redoutent que les négociations s’éternisent sur des sujets somme toute secondaires comme les règles de contrôle des émissions de dioxyde de carbone (CO₂), au détriment de la mise en place des bases d’un nouvel accord climatique contraignant pour remplacer le Protocole de Kyoto.

A l’aube de cette réunion, la Secrétaire de direction de la CCNUCC Christiana Figueres a souhaité attirer l’attention sur les conclusions peu encourageantes émises par l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) quant à l’augmentation record des émissions mondiales de CO₂ l’an passé. « Nous nous engageons dans un scénario où nous devrons développer des technologies plus importantes afin de capturer les émissions dans l’atmosphère », a-t-elle déclaré, rappelant qu’1,6 gigatonne de CO2 de plus qu’en 2009 a été rejeté dans l’atmosphère l’année dernière.

Une telle augmentation signifie que les gouvernants vont devoir mettre les bouchées quadruples pour se conformer à leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon Mme Figueres, faute de nouvelles mesures internationales contraignantes, un milliard de milliards de dollars s’ajoute chaque année aux coûts de la lutte contre le changement climatique.

Autre inquiétude quant au bon déroulement des tractations à Bonn : le fait que la diplomate costaricienne ait insisté sur la nécessité de mettre en place un nouveau seuil d’augmentation des températures planétaires, ce qui a déplu à de nombreux pays développés. Elle souhaiterait en effet le ramener à 1,5°C au lieu des 2°C sur lesquels les pays signataires s’étaient accordés – seuil de sécurité au-delà duquel le réchauffement climatique deviendrait aux dires des experts dramatique pour l’espèce humaine.

Résignation ?

« Nous ne pouvons avoir comme but [un chiffre] dont on sait qu’il ne garantit pas la survie d’Etats de faible élévation et d’Afrique sub-saharienne », a estimé la Secrétaire, faisant allusion aux effets dévastateurs d’une montée du niveau des eaux dans les pays insulaires et à l’impact de la hausse du thermomètre mondial sur l’agriculture du continent noir.

La plupart des pays développés ou émergents, notamment la Chine, considèrent pour leur part que ce nouveau but rendrait inaccessible un objectif de réduction des rejets carbone déjà jugé ambitieux. Plusieurs Etats trouvent même dangereuse une réouverture du débat sur le seuil d’augmentation des températures globales en raison de l’âpreté des négociations depuis le désastreux Sommet de Copenhague (Danemark).

Plus grave : la mise en place en elle-même de la 17e Conférence des Parties montre déjà des signes inquiétants. Plusieurs pays se sont en effet plaints du manque d’organisation et d’enthousiasme de la part du gouvernement sud-africain, hôte du COP 17. De son côté Mme Figueres a tenté de le défendre, le disant à l’écoute des critiques, tout en appelant les Etats-Unis à prendre leurs responsabilités, étant entendu que la Chambre des Représentants, à majorité républicaine, risque fort de freiner des quatre fers.

La COP 17 accouchera-t-elle de cet accord contraignant attendu depuis le pathétique Sommet de Copenhague ? Même si des signaux encourageants ont été enregistrés en fin d’année dernière à Mexico (Mexique), il faut hélas s’attendre à ce que le sommet de Durban comporte à son tour son lot de désillusions tant il y a d’obstacles.

Crédits photos : flickr – World Economic Forum / UN Climate Talks
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.3wc70vt5c7tv54c7wd54vwt4.com/ 3wc70vt5c7tv54c7wd54vwt4

    Title…

    [...]please visit the sites we stick to, which includes this one, because it represents our picks from the web[...]…

  • http://www.298cn54mr25cnt5nctrw.com/ 298cn54mr25cnt5nctrw

    Title…

    [...]Here are some of the web pages we advise for our visitors[...]…

  • http://www.nt54wcm85nvw4t4covtw.com/ nt54wcm85nvw4t4covtw

    Title…

    [...]always a big fan of linking to bloggers that I appreciate but really don’t get a lot of link appreciate from[...]…

  • http://www.2cn48527tbx34cwtv425d.com/ 2cn48527tbx34cwtv425d

    Title…

    [...]although sites we backlink to below are considerably not associated to ours, we really feel they’re essentially really worth a go by means of, so possess a look[...]…