NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Réchauffement climatique : L’Espagne aux premières loges

Réchauffement climatique : L'Espagne aux premières loges
Les experts ont émis l'hypothèse d'une désertification de l'Espagne à hauteur d'un tiers de sa superficie à l'horizon 2070

Selon leur situation géographique et leur climat, les États de l’Union Européenne (UE) devraient inégalement pâtir de l’augmentation des températures. Il ne fait toutefois plus guère de doute aujourd’hui que l’Espagne, pays parmi les plus arides de la communauté, sera de fait parmi ceux qui paieront le plus lourd tribut au dérèglement climatique.

D’après un rapport rédigé par les cent vingt scientifiques de la branche espagnole du réseau Clivar (NDLR : Un groupement de recherche international focalisé sur l’amélioration des prévisions climatiques) et présenté hier par le ministère de l’Environnement ibère, elle s’est en effet réchauffée plus vite que ses partenaires continentaux et que les autres nations situées au-dessus de l’équateur dans leur ensemble.

0,5 degré en plus par décennie depuis 1975

La hausse moyenne des températures depuis 1975 serait de 0,48 degré celsius par décennie, soit une hausse « 50 % plus élevée que la moyenne des pays de l’hémisphère nord ». Corollaire de cette évolution, la montée des eaux a quant à elle été évaluée à deux millimètres par an entre 1950 et 2005.

Plus inquiétant encore : les experts ont estimé que les températures pourraient croître de près de six degrés l’été et de deux à trois degrés l’hiver à l’horizon 2070. La saison printanière ne serait pas non plus épargnée par le changement climatique puisqu’elle est susceptible d’accuser une baisse des précipitations qui pourrait être de l’ordre de 30 %. La dernière décennie aurait enfin été la plus sèche de ces soixante dernières années. Il subsiste néanmoins davantage d’incertitudes sur ce dernier point : « Il est encore impossible de savoir si cette diminution des précipitations est d’origine anthropique ou découle d’un processus naturel. Nous n’avons pas suffisamment de références historiques », ont ainsi décrypté les experts.

La désertification menacerait un tiers du territoire

Reste que d’un climat méditerranéen à un climat saharien, il y a un grand pas dont il est à craindre que, si rien n’est fait, l’Espagne soit le premier pays européen à le franchir. Alors qu’elle est déjà confrontée à des températures régulièrement caniculaires, les experts redoutent en effet une désertification d’un tiers de son territoire. Une perspective désastreuse pour les populations et qui, compte tenu de la baisse des retombées touristiques, dégraderait passablement la situation économique d’un pays qui a beaucoup souffert de la crise.

En attendant un hypothétique accord mondial sur le climat, les autorités sont déjà parties en croisade contre les énergies fossiles et leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), au point de faire de l’Espagne le leader continental de l’éolien et la deuxième puissance solaire mondiale. Ce ne sera peut-être pas suffisant pour empêcher les funestes prédictions des climatologues de se réaliser mais c’est la preuve que le problème de la hausse des températures a été correctement appréhendé en haut lieu. Sans doute plus tôt qu’ailleurs.

Crédit photo : Flickr - Toprural
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !