NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Pollution : la lutte contre les particules fines fait des émules

Pollution : la lutte contre les particules fines fait des émules
Les municipalités de Londres et Manille ont entrepris d’intensifier la lutte contre la pollution atmosphérique

À Londres (Grande-Bretagne) comme à Manille (Philippines), la lutte contre la pollution et notamment contre les particules fines est devenue une priorité. Si la capitale britannique a décidé d’utiliser une méthode innovante, son homologue philippine, elle, joue la carte artistique.

A trois mois de l’inauguration des Jeux Olympiques d’été, le maire de Londres Boris Johnson a mis en place toute une série de mesures pour réduire la pollution atmosphérique et notamment un dispositif étonnant. Depuis quelques mois, 6 camions parcourent en effet les rues de la capitale britannique sur 30 kilomètres, projetant sur l’asphalte une substance adhésive censée attirer les particules fines au sol.

Le Green Party, le parti écologiste britannique, est farouchement opposé à la manière de faire de l’édile, qui s’est vu reproché d’engager des sommes folles pour des solutions à court terme qui seraient uniquement destinées à éviter les amendes. Appuyé par les spécialistes, le Green Party préconise des décisions plus ambitieuses et plus « profondes », comme la popularisation des vélos (malgré l’inauguration durant l’été 2010 du « Vélib’ londonien », le Barclays Cycle Hire) et des voitures décarbonées.

pollution atmosphérique : la lutte contre les particules fines est essentielle

À Manille, les « grapheurs » et autres peintres d’art urbain sont de leur côté encouragés à exprimer leur art sur les murs de la ville. Pas n’importe comment toutefois dans la mesure où la municipalité leur fournit une peinture catalytique qui réagit avec la vapeur d’eau et la lumière pour filtrer l’oxyde d’azote. Une initiative qui permet de réduire (un peu) la pollution, alors que Manille est l’une des  villes les plus irrespirables du monde.

À l’origine de nombreux problèmes de santé comme l’asthme ou encore les maladies cardio-vasculaires, les particules fines (ou PM10) et l’oxyde d’azote sont émis par les pots d’échappement, les pneus ou les disques de freins. Afin d’inciter les grandes villes du Vieux Continent à diminuer leurs émissions, l’Union Européenne (UE) a fixé des seuils à ne pas dépasser. Ainsi, à 50 microgrammes par mètre cube d’air, le seuil d’information est déclenché et à 80, le seuil d’alerte est donné. Malheureusement, Londres dépasse régulièrement ces seuils et risque de fait une amende de 300 millions d’euros, si les niveaux autorisés sont dépassés 35 jours de rang.

Cette épée de Damoclès a amené M. Johnson a prendre de nouvelles dispositions. Elles semblent malheureusement par trop « superficielles » pour que la capitale britannique en finisse avec ses problèmes de pollution.

Crédits photos: flickr / Uli Harder - jojo nicdao
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.facebook.com/people/Sebastien-Vray/682726058 Sebastien Vray

    D’autres infos sur la pollution de l’air sur http://www.respire-asso.org :-)

  • http://www.scoop.it/t/environnement-par-la-cftc-hus/p/1652822639/pollution-la-lutte-contre-les-particules-fines-fait-des-emules Pollution : la lutte contre les particules fines fait des émules | Environnement et Nucléaire "Autrement" | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 8:29 PM [...]

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/pollution/id4492787 Pollution | Pearltrees

    [...] Pollution atmosphérique : la chasse aux particules fines est ouverte | zegreenweb Les municipalités de Londres et Manille ont entrepris d’intensifier la lutte contre la pollution atmosphérique À Londres (Grande-Bretagne) comme à Manille (Philippines), la lutte contre la pollution et notamment contre les particules fines est devenue une priorité. Si la capitale britannique a décidé d’utiliser une méthode innovante, son homologue philippine, elle, joue la carte artistique. A trois mois de l’inauguration des Jeux Olympiques d’été, le maire de Londres Boris Johnson a mis en place toute une série de mesures pour réduire la pollution atmosphérique et notamment un dispositif étonnant. Depuis quelques mois, 6 camions parcourent en effet les rues de la capitale britannique sur 30 kilomètres, projetant sur l’asphalte une substance adhésive censée attirer les particules fines au sol. [...]