Polluant secondaire

Contrairement aux polluants primaires, ils ne sont pas émis directement dans l’atmosphère par une source de pollution identifiée. Les polluants secondaires sont la conséquence des interactions entre polluants primaires dans l’atmosphère. L’ozone (O3) en est le meilleur exemple : il se forme lorsque des hydrocarbures et des oxydes d’azote (NOX) interagissent avec la lumière du soleil. L’ozone est à l’origine d’une pollution dite « photo-oxydante » et participe aussi à la formation des pluies acides. Ces dernières résultent du contact du dioxyde de soufre ou des oxydes d’azote avec l’eau. La formation du dioxyde d’azote (NO2) est quant à elle consécutive à une réaction entre l’oxygène de l’air et le monoxyde d’azote.