NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Obama souligne l’importance des énergies propres

Obama souligne l'importance des énergies propres

Bien que contraint, défaite aux élections de mi-mandat oblige, de faire des concessions de taille au lobby pétrolier, Barack Obama a réaffirmé lors du traditionnel discours sur l’état de l’Union son attachement aux énergies renouvelables. Le locataire de la Maison Blanche a notamment insisté sur l’importance de la recherche, citant l’exemple de la Californie, laboratoire « vert » de l’Oncle Sam où d’importants projets solaires sont en cours. Et d’insister sur les opportunités qu’offrent les technologies propres, en particulier en matière d’emplois.

« Nous allons financer les projets Apollo de demain », a affirmé M. Obama, qui malgré une marge de manœuvre limitée aspire donc à donner une impulsion écologique sans précédent, moyennant des investissements conséquents dans la recherche de nouvelles technologies pour ne plus dépendre des énergies fossiles. « Ces investissements vont servir à renforcer notre sécurité, à protéger notre planète et créeront un nombre incalculable d’emplois », a estimé le chef de l’exécutif américain, qui a également affirmé sa volonté, politiquement correcte ou incorrecte selon les points de vue, de transférer les quatre milliards de dollars de subventions accordées à l’industrie pétrolière vers le secteur des énergies renouvelables. « Je pense qu’elles se débrouillent très bien toutes seules. Plutôt que de subventionner les énergies du passé, soutenons celles de demain », a-t-il lancé devant les membres du Congrès, désormais majoritairement républicain et hostile au Climate Bill.

M. Obama a par ailleurs revu ses ambitions à la hausse et a annoncé un objectif de 80 % d’électricité produite à partir de sources propres à l’horizon 2035. Sans jamais mentionner le réchauffement climatique, il a aussi plaidé pour un verdissement massif du parc automobile et pour un renforcement des infrastructures ferroviaires. « D’ici 25 ans, notre but est de permettre à 80% des américains un accès à un train grande vitesse. Cela pourra réduire les trajets de moitié par rapport à la voiture. Pour certains même, ce sera plus rapide que prendre l’avion », a expliqué le président américain. De nobles intentions qu’au vu des très fortes réticences de l’opposition il sera néanmoins difficile de concrétiser…

Crédit photo : White House - Pete Souza
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    Il serait plus convaincant aujourd’hui s’il avait été plus coopératif à Copenhague…
    Enfin, tout péché mérite miséricorde et il faut juste espérer qu’il mettra en oeuvre ses intentions…

  • alain b

    Il n’en aura peut-être pas la possibilité politique étant donné les réticences des républicains. Difficile d’être plus conservateurs qu’eux sur ce terrain là…