NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Notre vert, qui est aux cieux

Notre vert, qui est aux cieux
Des évêques de l'Eglise anglicane ont décidé d'inculquer à leurs fidèles les commandements de l'écologie pour le carême

Cette année, certains évêques anglicans (NDLR : l’anglicanisme est la doctrine protestante domiante en Angleterre) ont voulu innover. 2010 restera dans l’histoire comme l’année du « jeûne carbone », les fidèles ayant été invités à… tout mettre en œuvre pour réduire leurs émissions de dioxyde de carbone pendant le carême.

Petit rappel à l’attention des non initiés à la chose religieuse : pour les chrétiens, la traditionnelle orgie de chocolat sous toutes ses formes, cloches, poules et autres lapins qui a lieu à Pâques succède à quarante jours de privation. Pour commémorer les souffrances endurées par le Christ pendant une période de quarante jours de tentation passés dans le désert avant de mourir et mieux célébrer ensuite sa résurrection le jour de Pâques, l’Eglise prône le jeûne. Il n’est évidemment pas question d’un ascétisme poussé à l’extrême mais plutôt d’éviter de manger de la viande et des douceurs sucrées. Cependant, les évêques anglicans ont cette année exhorté les fidèles à concentrer leurs efforts sur les petits luxes énergivores du quotidien. Une variante originale du carême qui consiste en des gestes simples et altruistes, que chacun peut réaliser facilement.

Quarante-six conseils à appliquer pendant…et après

La campagne du « jeûne carbone » a été lancée par l’ONG Tearfund, qui apporte son soutien aux populations les plus démunies, lesquelles sont les premières à pâtir de la hausse des températures. L’organisation donne quotidiennement des conseils (quarante-six en tout) aux fidèles via Twitter pour qu’ils réduisent leur empreinte carbone, calculée dès le premier jour. Pourquoi ne pas organiser une soirée troc entre amis afin d’échanger CD’s, vêtements et accessoires ? Il est aussi recommandé de s’éclairer à la bougie, d’éteindre la télévision, d’oublier (un temps) son iPod ou encore de contrôler la température de l’eau de son bain, qui ne doit pas dépasser les 60°C. Cuisine, recyclage du mobilier, conseils aux automobilistes… Tout est bon pour devenir éco-responsable.

Comme le souligne le révérend Richard Chartres, évêque de Londres, les actions proposées sont « fun » et tout le monde peut y prendre part. Quant à James Jones, son semblable de Liverpool, il estime que « le jeûne carbone nous fait réfléchir à la façon dont nous traitons le monde de Dieu ». Et de préciser que « les économies réalisées iront au Fonds pour une Justice Climatique, pour aider ceux qui souffrent des effets du changement climatique ».

Parce qu’ils se sont mis à la page de la technologie et, plus important encore, de l’écologie, les évêques anglicans ont le temps du carême, rajeuni l’image quelque peu vieillie de l’Eglise.

Flickr - ell brown
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !