NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Normes Européennes d’émissions : quelles amendes pour les constructeurs ?

Normes Européennes d’émissions : quelles amendes pour les constructeurs ?

Les objectifs de Bruxelles sont clairs : le niveau moyen des émissions pour l’année 2012 est fixé a 130g/km. En cas de non respect, des amendes pourrons être infligées aux constructeurs. Cette pénalité sera calculée en fonction de l’écart moyen par rapport a l’objectif, et au nombre de véhicules vendus, par exemple l’amende pour Daimler qui affichait un niveau moyen de 160g/km en 2010 aurait du s’élever a 1.900€ par vehicule soit 1 milliard d’Euros ! Voila qui explique la chute vertigineuse des émissions ces cinq dernières années avec des budgets de R&D focalisés sur les développements environnementaux. Le seul constructeur à avoir déjà atteint le seuil fixé pour 2012 est Toyota.

Avec cette échéance et celle de 2020 qui fixe les émissions à 95g/km, nul besoin de rappeler l’intérêt du véhicule électrique… En émettant 0 grammes de CO2 il permet de nettement améliorer les moyennes, et encore plus sachant qu’il possède une pondération de 3,5 dans le calcul…

« A l’approche de la mise en application de normes strictes imposées par les autorités en matière d’émission de CO2 , le secteur automobile a parfaitement pris conscience du défi environnemental, en améliorant d’une part les performances du moteur à combustion et en redoublant d’effort en matière de R&D, notamment via le développement des véhicules hybrides et électriques.  Ces derniers représenteront pour PwC respectivement 4,1% et 1,0% de la production de véhicules légers en 2017» selon François Jaumain, Associé chez PwC.

Notons l’évolution rapide de l’industrie qui en 1995 ne proposait quasiment aucun véhicule sous la barre des 120g/km. Les progrès sur l’année 2010-2011 sont surprenants avec des véhicules perdant de 10 à 15g de CO2 par km, tout en gardant la même motorisation ! Cet objectif d’émissions de CO2 est fixé en parallèle des normes Euro (Euro6 en 2014) qui visent quant a elles a réduire les autres polluants, tels que le NOx et les particules. En bref des chiffres qui font peur, assez pour faire bouger l’industrie dont l’essentiel devrait passer au travers des amendes avec notamment des méthodes de calcul encore conciliantes (calcul sur 65% des volumes vendus par exemple)…

Cet article a initialement été publié sur le site de TechVehi, le site expert de la mobilité verte et de l’innovation le 07 octobre 2011

Crédits photos : Renault / PwC
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • jf

    Il faut réprimander pr allez de l’avant. Il n’y a que cette manière qui fonctionne de nos jours.