NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les Kenyans reconstituent leurs forêts avec des lance-pierres

Pour lutter contre la déforestation et de reconstruire les forêts épuisées du pays, les Kenyans tentent de nouvelles approches, parmi lesquelles le recrutement de gardiens de troupeaux – ainsi que de pilote de montgolfières et de parapentistes.

À l’aide de semences fournies par l’Institut de recherche forestière du Kenya, un défenseur de l’environnement recherche les arbres qui poussent le mieux dans chaque région, puis fabrique des balles de semences conçues pour spécifiquement pour cette région.

Le défenseur de l’environnement a déclaré qu’il avait hérité de son amour pour les arbres de son défunt père, professeur à l’Université de Nairobi qui était bien connu pour ses efforts de conservation – notamment pour l’invention d’un poêle à charbon respectueux de l’environnement.

Les forêts kenyanes à la traine

Dans le cadre des efforts de reboisement, il a également planté une forêt près de Kisaji – une forêt dont s’occupe maintenant son fils.

Les efforts de cet amoureux de la nature font partie d’un effort plus large au Kenya pour lutter contre la déforestation. Les recommandations des Nations Unies estiment que les pays doivent disposer au moins de 10% de leurs terres en forêt – mais le Kenya ne possède que 7% de forêts.

Le conditionnement des graines d’arbres dans une semence composée de poussière de charbon de bois, fournie par une entreprise de fabrication de briquettes de charbon de bois, leur donne une meilleure chance de germination.

« Après des recherches, nous avons découvert que 95% des graines sont consommées par des insectes ou des animaux tels que des chèvres ou des oiseaux », indique un membre du programme.

« Vous pouvez imaginer que si vous preniez une poignée de graines et que vous les jetiez par terre, et attendiez trois mois de plus jusqu’à ce que les pluies arrivent – il va simplement être mangé par quelque chose », a-t-il ajouté.

Mais la poussière de charbon dissuade les animaux, et lorsque les pluies arrivent, le revêtement se dissout, permettant ainsi aux graines de germer.

2 millions de semences distribuées

Cette initiative a permis de distribuer environ 2 millions de semences d’arbres à travers le pays, en se concentrant sur les zones où la fabrication de charbon de bois a conduit à la déforestation.

Afin d’encourager les gardiens à utiliser les balles de semences, il organise des compétitions de tir. Ceux qui lancent les balles les plus loin gagnent un certificat.

Il a également persuadé les compagnies aériennes, les propriétaires de montgolfières et les parapentistes de lancer les balles et en a vendu certaines à des entreprises qui les distribuent aux clients et au personnel dans le cadre de campagnes de responsabilité sociale des entreprises.

Il reconnaît que tous les arbres ne pousseront pas et ne survivront pas, en particulier lorsque les chèvres affamées se nourrissent dans de nombreuses régions. Mais « c’est mieux que rien », s’optimise l’environnementaliste.

La protection et l’expansion des forêts est l’un des moyens les moins coûteux et les plus sûrs de freiner le changement climatique, estiment les experts.

« Les arbres et les forêts jouent un rôle essentiel dans l’atténuation des effets du changement climatique. Planter des arbres est l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour contribuer à la santé de la planète », a d’ailleurs déclaré le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’un forum sur les forêts en mars dernier.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !