NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les glaciers de Patagonie fondent comme neige au soleil

Les glaciers de Patagonie fondent comme neige au soleil
Les plus petits glaciers de Patagonie et de la Terre de feu figurent parmi les principales victimes du réchauffement climatique

Au même titre que leurs cousins indonésiens et italiens, les glaciers sud-américains pâtissent gravement du réchauffement climatique. Les autorités chiliennes et argentines pourraient s’inspirer de leurs homologues italiennes pour tenter de les sauver.

Une étude de l’Institut de Recherche pour le développement (IRD) a tiré la sonnette d’alarme. Au cours des soixante dernières années, les glaciers patagons et de la Terre de feu (NDLR : un territoire situé au sud de l’Amérique du Sud) ont perdu quelque 40 % de leur surface et la ponction a affecté près de 90% d’entre eux. En tout seul huit sur les soixante-douze étudiés par l’IRD ont vu leur superficie stagner. Le Marinelli, dans la Cordillère Darwin, bat quant à lui tous les records « avec une diminution de 12,2km (NDLR : soit 38% de sa superficie) ». Il est « suivi de près par le O’Higgins et le San Rafael qui affichent un recul, respectivement, de 11,6 km et de 5,7 km », précise le rapport de l’IRD, selon lequel cette situation est imputable au dérèglement climatique.

« Une chose est certaine. La fonte des glaciers se produit en raison de l’augmentation de la température de la planète », avait déjà affirmé un ingénieur italien en environnement, Nicola Paoli. Les scientifiques de l’IRD ont donc confirmé ces propos et et pensent qu’outre le réchauffement atmosphérique d’autres paramètres « influencent également la vitesse de fonte, comme la géométrie du bassin, la topographie »

Une « doudoune » pour protéger les glaciers du soleil

Les glaciers de la région de Trente (Italie) sont eux aussi en perpétuelle régression et auraient même perdu 39 % de leur masse à cause de la montée des températures entre 1993 et 2003. Si les autorités péruviennes ont décidé de peindre en blanc leurs glaciers en perdition pour repousser les attaques du soleil, leurs homologues italiennes, elles, ont entrepris de recouvrir une partie des leurs d’une couverture thermique de sorte à réduire la quantité de glace fondue tout au long de la période estivale. Cette stratégie a déjà fait ses preuves dans la mesure où des montagnes recouvertes de cette « doudoune » de protection ont en 2008 perdu 60% de glace de moins que les zones non-couvertes.

Elle a toutefois le tort, comme beaucoup d’autres, de s’attaquer aux conséquences et non aux causes du mal. Remédier à la fonte des glaciers passe pourtant d’abord par des mesures préventives qui font aujourd’hui cruellement défaut.

Crédit photo : Flickr – Guillaume Mégevand
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !