NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les Européens semblent prêts à acheter des véhicules électriques

Les Européens semblent prêts à acheter des véhicules électriques

Spécialiste de la fourniture de données, solutions et applications dans le secteur de l’automobile, le groupe EurotaxGlass vient de publier les résultats d’une enquête portant sur l’électrification de l’industrie automobile dans cinq Etats membres de l’Union européenne (UE). Réalisée conjointement avec Harris Interactive, institut de marketing et de recherche connu pour ses sondages, cette étude a permis d’interroger un peu plus de cinq mille consommateurs continentaux, des Français, des Allemands, des Britanniques, des Espagnols et des Italiens sur les intentions d’achats en matière de véhicules électriques ou hybrides dans le futur… et de tester par la même occasion leurs connaissances en la matière.

On le sait, les voitures décarbonées ont le vent en poupe ces derniers mois à l’image des nouveautés « vertes » présentées lors des derniers Salon de Genève (Suisse) et de Detroit (Etats-Unis). De nombreux constructeurs, Audi, Peugeot et Renault pour ne citer qu’eux, ont pris un virage écologique et le « printemps arabe », qui n’a fait qu’accentuer la hausse des prix du pétrole, n’a fait que confirmer qu’il était peut-être temps de penser autrement en matière automobile.

L’enquête d’EurotaxGlass a révélé que 30 % des Européens portent un intérêt aux véhicules zéro émission ou hybrides (ils ne sont cependant que 20% outre-Manche). En France, la considération d’achat pour ce type de véhicule atteint 30 % et en Espagne 20 %, tandis qu’en Allemagne ce sont plutôt des causes environnementales qui pousseraient les consommateurs à se tourner vers les véhicules propres. Pionnier dans le domaine des véhicules hybrides, le constructeur japonais Toyota est le plus souvent cité quand il s’agit d’énumérer des noms de marques (15 %), suivi de son compatriote Honda (6 %), qui a revu ses ambitions écologiques à la hausse, des Français Renault et Peugeot et des Allemands Mercedes-Benz et BMW (3 % chacun). Le modèle le plus connu des automobilistes continentaux reste sans surprise la Toyota Prius (16 %), dont deux nouvelles versions ont été présentées à Detroit, suivi de la Honda Insight (6 %).

Enfin, la majorité des sondés achèteraient un véhicule propre pour « le respect de l’environnement », même si un cinquième d’entre eux attendent tout de même le rodage coût-économies.

Un tournant est peut-être en train de se dessiner : le consommateur européen semble prêt à changer ses habitudes en matière d’automobile. Ne reste plus qu’à développer l’offre pour satisfaire une demande qui ne cesse de croître.

Crédit photo : Renault
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Pour ma part, je suis friand du plus écologique, plus économique donc si en plus d’être verte les voitures électriques, je suis comme tous les Européens, c’est un GRAND OUI !

  • jf

    Les modèles électriques ont tout pour plaire, c’est une bonne chose que les européens se sentent prés à en acheter.

  • odeha

    Je suis actuellement entrain de me renseigner mais pour moi la voiture électrique ce n’est pas encore l’avenir, qui dit électrique dit ” centrale nucléaire “, je serai plus partante pour une petite hybride mais le prix m’a beaucoup freiné, donc pour le moment je ne change pas de voiture, j’attends un ou deux ans pour voir ce qui arrivera sur le marché, en espérant qu’un jour ils arriveront à utiliser l’énergie solaire, qui pour moi est vraiment l’énergie de l’avenir.