NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables

Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables
Comme à Xi’an, la capitale de la province de Shaanxi (Chine), les quartiers défavorisés du Caire sont désormais équipés de chauffe-eaux solaires installés sur les toits

Voilà une démarche solidaire et innovante. Lancé en 2003, le programme Solar CITIES consiste à équiper les ghettos de la capitale égyptienne de panneaux solaires et de bioréacteurs.

Des installations qui permettent d’améliorer considérablement les conditions de vie des habitants, qui ont à présent accès à l’eau chaude. « Notre programme est unique dans le sens où nous mettons en œuvre des solutions de type rural dans un environnement urbain », a résumé le chef de projet Thomas Taha Culhane, urbaniste, spécialiste des technologies renouvelables.

Les systèmes de Solar CITIES sont conçus à partir de matériaux recyclés particulièrement adaptés aux zones où l’eau et l’électricité n’abondent pas. Les chauffe-eaux installés dans les bidonvilles du Caire ont en particulier été équipés d’un réservoir isotherme recouvert d’un morceau de verre ou de plastique qui conduit la chaleur ainsi que de tuyaux peints en noir. L’eau peut de ce fait atteindre une température de 80 degrés celsius.

M.Culhane s’est également inspiré des procédés qu’il a mis en place en Inde pour les bioréacteurs. Ceux-ci utilisent les bactéries présents dans les boyaux d’animaux, lesquels permettent de transformer les déchets alimentaires en des gaz inflammables qui sont ensuite employés pour le chauffage ou la cuisine. Si nécessaire, les bioréacteurs peuvent en outre puiser dans les chauffe-eaux afin de maintenir une température constante pour le maintien en vie des bactéries. « En 24 heures, vous obtenez deux heures de cuisson à gaz à partir des ordures de cuisine de la veille […] Personne n’utilise les cuisinières électriques, c’est probablement la façon la moins efficace de chauffer la nourriture, il vous en coûterait un bras et une jambe », éclaire l’urbaniste.

A terme, le projet Solar CITIES pourrait faire florès en Egypte aux dires de Blake Jones, président de la compagnie d’électricité solaire Namasté Solar, basée dans le Colorado (Etats-Unis). Les projets à but non-lucratif comme Solar CITIES « peuvent montrer qu’une nouvelle technologie fonctionne, permet d’alimenter le marché, et pourrait ensuite passer le relais au gouvernement et au secteur privé », a-t-il ajouté.

M. Culhane va à cette fin faire équipe avec Franck Di Massa, un consultant indépendant américain, afin de rénover une maison dans un quartier hispanique à faibles revenus de Santa Rosa (Californie). « En retroussant les manches et en disant “Yes, we can“, cela peut fonctionner dans n’importe quelle région du monde », estime-t-il. Devant autant d’enthousiasme et de technique, on ne doute pas que le projet Solar CITIES remporte un franc succès au-delà du Caire.

Crédits photos : flickr – Simona Scolari / mararie
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/planete-durable/p/486943583/les-bidonvilles-du-caire-passent-aux-energies-renouvelables Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables | Planete Durable | Scoop.it

    [...] Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables Voilà une démarche solidaire et innovante. Lancé en 2003, le programme Solar CITIES consiste à équiper les ghettos de la capitale égyptienne de panneaux… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.scoop.it/t/egypte-actualites/p/492241943/les-bidonvilles-du-caire-passent-aux-energies-renouvelables Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables | Égypte-actualités | Scoop.it

    [...] Les bidonvilles du Caire passent aux énergies renouvelables [...]