La Renault Zoé présentée au Salon automobile de Genève

Présenté par Allianz
La Renault Zoé présentée au Salon automobile de Genève

Quatrième et dernière née de la gamme « ZE » (« zéro émission ») de la marque au losange, qui aspire au leadership mondial en termes de ventes de voitures électriques, et ainsi à contribuer activement à la lutte contre le réchauffement climatique, la Renault Zoé est présentée dans sa version définitive au Salon de Genève (Suisse), qui débute aujourd’hui.

Quel est le capital séduction de la citadine décarbonée de Renault ? Proposée à quinze mille sept cents euros (NDLR : en tenant compte du bonus écologique, d’un montant de cinq mille euros, indispensable pour tenter de rallier les automobilistes à la cause électrique ; plus un forfait de soixante-dix-neuf euros par mois pour la location de la batterie), soit un prix doublé par rapport à un opus thermique, elle sera aux dires de Carlos Ghosn, un succès retentissant.

Une prophétie largement tempérée par pléthore d’analystes qui n’épinglent pas la Zoé spécifiquement, mais selon lesquels la technologie hybride rechargeable séduira davantage les usagers. Par ailleurs, c’est un fait : à l’échelle mondiale, les ventes de voitures électriques sont encore très marginales, en dépit d’investissements conséquents, notamment en Chine, et de la récente mise sur le marché de modèles très attendus. Le changement de mentalité est-il trop brutal ? Ils sont nombreux à le penser, même si la hausse continue des prix à la pompe pourrait, à terme, amener l’automobiliste lambda à reconsidérer sa position, souvent de principe.

Les performances de la Zoé, modèle compact capable de transporter quatre personnes et aux lignes consensuelles, sont néanmoins encourageantes. Si les amateurs de vitesse resteront sur leur faim – avec son moteur électrique de soixante-cinq kilowatts (KW), soit quatre-vingt-huit chevaux, elle culmine à 135 km/h -, son autonomie dépasse en effet les deux cents kilomètres, affirme le constructeur sur son site Internet (NDLR : M. Ghosn a toutefois nuancé cette estimation dans la métropole suisse, affirmant que les conditions météo et le type de circulation peuvent amener à tabler davantage sur cent-trente voire cent-dix kilomètres, rapportent nos confrères du Point). Le volume du coffre, lui, atteint trois cent trente-huit litres, et le temps de recharge n’excède pas une heure sur une borne de recharge accélérée de vingt-deux kilowatts (KW) (six à neuf heures sur une prise normale, on notera également l’existence d’un mode de charge rapide qui recharge 80% de la batterie en 30 minutes).

Par essence pas idéale pour les longs trajets, la Zoé, parrainée par un certain David Guetta, qui l’empruntera durant ses déplacements estivaux à Ibiza (Espagne), et déjà disponible à la réservation, a toutefois des arguments à faire valoir pour devenir une incontournable de nos agglomérations.

Parmi eux, une conduite « fluide et zen », assure Renault. Reste à savoir s’ils suffiront à faire passer la pilule de son prix d’achat.

_

Cet article vous a été proposé par Allianz, leader européen de l’assurance et des services financiers, en partenariat avec zegreenweb. Pour en savoir davantage sur les engagements d’Allianz en matière de développement durable, nous vous invitons à visiter le site http://www.allianz-nos-engagements-durables.fr.

Crédits photos : flickr – Autoviva.com
GD Star Rating
loading...

  • Philippebarrot

    Le futur est en marche.

  • Francis

    Joli voiture 

  • http://www.pearltrees.com/t/voitures-electriques/id3331113 Voitures Electriques | Pearltrees

    [...] La Renault Zoé présentée au Salon automobile de Genève | zegreenweb Quatrième et dernière née de la gamme « ZE » (« zéro émission ») de la marque au losange , qui aspire au leadership mondial en termes de ventes de voitures électriques , et ainsi à contribuer activement à la lutte contre le réchauffement climatique , la Renault Zoé est présentée dans sa version définitive au Salon de Genève (Suisse), qui débute aujourd’hui. Quel est le capital séduction de la citadine décarbonée de Renault ? Proposée à quinze mille sept cents euros (NDLR : en tenant compte du bonus écologique, d’un montant de cinq mille euros, indispensable pour tenter de rallier les automobilistes à la cause électrique ; plus un forfait de soixante-dix-neuf euros par mois pour la location de la batterie) , soit un prix doublé par rapport à un opus thermique, elle sera aux dires de Carlos Ghosn, un succès retentissant. [...]