NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La Corne de l’Afrique touchée par la pire sécheresse depuis soixante ans

La Corne de l’Afrique touchée par la pire sécheresse depuis soixante ans
La Corne de l’Afrique est frappée par une vague de sécheresse qui fait craindre le pire pour des millions de personnes

La Corne de l’Afrique est touchée par une période de sécheresse sans précédent. Pas une goutte de pluie n’est tombée depuis des mois et les conséquences sont catastrophiques. Avec le réchauffement climatique, ces épisodes arides risquent fort de se multiplier dans les années à venir. En attendant, les Nations Unies ont déclaré mercredi dernier deux régions du sud de la Somalie en état de famine et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation) a décidé d’organiser une réunion exceptionnelle, aujourd’hui à Rome (Italie) pour mettre en place un plan d’aide.

A Elaada, dans le nord-est du Kenya, les carcasses de vaches et de chèvres jonchent le sol désertique. Voyant leur cheptel décimé, les éleveurs sont désemparés et attendent l’aide extérieure. Face à l’adversité, certains ont pris la direction du sud du pays. Là-bas, chèvres, moutons, chameaux et chacals s’abreuvent dans un étang sous le regard des paysans désœuvrés. « Ils (NDLR : les éleveurs) ont convergé ici depuis les secteurs environnants », résume Omar Abdirahaman, chef d’un village, qui souligne qu’ « ils ont laissé en chemin le cadavre de beaucoup de leurs bêtes ». « Avant la catastrophe, nous pouvions vendre une tête de bétail pour payer l’uniforme scolaire de nos enfants et subvenir à d’autres besoins de la famille. Aujourd’hui, nous dépendons entièrement de l’aide des donateurs », déplore un éleveur.

Cette vague de sécheresse a en effet entraîné avec elle une crise alimentaire de grande ampleur, « la plus grave en Afrique depuis vingt ans », estime l’ONU. En Somalie, près de la moitié de la population est aujourd’hui en situation de crise, et même si le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a réussi hier à fournir près de 400 tonnes de nourriture la distribution des denrées reste difficile. Les deux régions les plus touchées par la famine sont par ailleurs aux mains des insurgés islamistes shebab, qui interdisent l’accès aux ONG. La directrice du Programme Alimentaire Mondial (PAM) Josette Sheeran a donc annoncé la mise en place d’un « pont aérien ». Outre la sécheresse, cette crise a aussi été accentuée par la flambée des prix du carburant et des produits alimentaires. Selon la Banque mondiale, une hausse des prix de 10 % est enfin prévoir dans les mois à venir. Celle-ci pourrait faire basculer 10 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

« La faim sera le scandale de ce siècle si nous ne prenons pas les mesures nécessaires »

Face à cette situation, le directeur général de la FAO Jacques Diouf a réclamé « une aide internationale massive et urgente ». La Banque mondiale a d’ores et déjà débloqué plus de 500 millions de dollars (350 millions d’euros) pour faire face à l’urgence de la situation. « Le secours immédiat est la première priorité et il est important d’agir vite », a commenté son président Robert Zoellick. Cette somme vient s’ajouter à une première enveloppe de 12 millions de dollars (8,3 millions d’euros) destinée à « apporter une aide immédiate à ceux qui sont le plus touchés par la crise ». Ces fonds serviront notamment à financer un programme de lutte contre la sécheresse dans la région, à aider les agriculteurs à replanter en vue de la prochaine récolte et à reconstituer leur cheptel. Convoquée par la FAO à la demande de la France, qui préside actuellement le G20, une réunion ministérielle d’urgence s’est donc également ouverte ce matin à Rome.

« La communauté internationale a échoué à assurer la sécurité alimentaire », a constaté le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire pour qui « la faim sera le scandale de ce siècle si nous ne prenons pas les mesures nécessaires ». Pour sauver ces millions d’Africains, chaque jour un peu plus en danger de mort, il faudra compter sur la solidarité internationale. Surtout qu’il ne fait aucun doute que  la situation que connait en ce moment la Corne de l’Afrique ne s’améliorera pas dans les années à venir.

Crédits photos : flickr – Oxfam International / Filipe Moereira
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • jf

    A savoir que le pire est probablement à venir. J’espère que les coupables se morfondront de culpabilité.

  • sandra

    Ça me fait tant de peine… Je ne comprends pas que l’on puisse laisser faire ca, et qu’il n’y ait pas plus d’ONG et de communication pour les aider !

  • afily

    Moi aussi ca me fait beaucoup de pein de voir ça http://www.youtube.com/watch?v=6DosWzRf8KI&feature=player_embedded :( , et c’est clair on ne peut pas laisser faire ça

    Justement, je pense que tout le monde peut faire quelque chose et agir, on peut en parler autour de nous par exemple.

    Je pense très fort à eux <3.

  • visiteur

    les arabes n’ont pas voulu appliquer le coran a la lettre et leurs gouvernements n’ont pas voulu appliquer la charria islamique ALLAH a punit ces pays par ces révoltes et le terrorisme ni plus ni moins lors de tsunami de Japon les japonais ont perdu 200 milliards de dollars en deux minutes pour éviter un tsunami un ouragan apocalyptique ou des inondations aux pays arabes surtout les pays arabes épargner par les révoltes l’ensemble de ces pays donne en moins 10 milliards de dollars a ces pauvres de la famine en Afrique aujourd’hui et ALLAH ne punit pas leurs pays par ces catastrophes

  • http://www.pearltrees.com/ec29/item258109385 Ec29 | Pearltrees

    [...] La Corne de l’Afrique touchée par la pire sécheresse depuis soixante ans. La Corne de l’Afrique est frappée par une vague de sécheresse qui fait craindre le pire pour des millions de personnes La Corne de l’Afrique est touchée par une période de sécheresse sans précédent. Pas une goutte de pluie n’est tombée depuis des mois et les conséquences sont catastrophiques. Avec le réchauffement climatique, ces épisodes arides risquent fort de se multiplier dans les années à venir. En attendant, les Nations Unies ont déclaré mercredi dernier deux régions du sud de la Somalie en état de famine et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation) a décidé d’organiser une réunion exceptionnelle, aujourd’hui à Rome (Italie) pour mettre en place un plan d’aide. [...]