NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

IBM s’improvise oracle de la technologie de 2015

IBM s'improvise oracle de la technologie de 2015

Le célèbre constructeur de processeurs informatiques sort chaque année un top 5 des innovations qui semblent révolutionnaires aujourd’hui mais qui feront partie intégrante de notre quotidien d’ici à 5 ans. Parmi elles, trois se veulent respectueuses de l’environnement.

La première innovation qu’IBM met en avant, c’est le partage des informations. Cette technologie existe certes déjà et on peut donc facilement deviner qu’elle sera encore d’actualité en 2015, mais l’utilisation sera différente. Aujourd’hui, afficher sa frustration devant l’assèchement d’une rivière via un réseau social peut éventuellement ennuyer ses contacts. D’ici 2015, plus besoin d’études sur place ou d’employer les grands moyens pour savoir ce qu’il en est des conditions météos exactes et de la situation de l’écosystème à un endroit donné. Les internautes déjà présents pourront faire ce travail bénévolement, juste en twittant que les moustiques sont de retour, plus en forme de jamais. Les études menées pour mieux comprendre et préserver la planète ne devraient que mieux s’en porter. Il ne reste qu’à fournir les bons détails.

Des ordinateurs pour se réchauffer

Les ordinateurs-citoyens auront leur place dans la société. IBM fait ici référence à une nouvelle fonction que rempliront les PC ou Mac d’ici 5 ans. Tout le monde sait qu’un ordinateur chauffe. Mais au lieu de chauffer nos pieds, nos genoux ou notre bureau, il pourrait alimenter le chauffage d’un immeuble. Bien sûr, on fait ici référence à de gros ordinateurs, comme les serveurs informatiques. En hiver, la chaleur qu’ils génèrent pourrait aider à chauffer un bâtiment et en été le rafraîchir grâce à un système de refroidissement. L’énergie résiduelle que produisent nos petits processeurs sera elle aussi optimisée, afin de la réutiliser.

Les piles et batteries bientôt obsolètes?

IBM suggère enfin un nouveau type de batterie. D’inspiration humaine, elle tirera son énergie… de l’oxygène. Ces piles « respireront » donc pour se recharger mais IBM envisage également la possibilité, d’ici cinq ans, de voir des batteries se recharger grâce l’énergie cinétique. Un MP3 qui se charge au rythme de nos pas, voilà une idée qui séduirait sûrement marcheurs et coureurs. Si cette dernière technologie semble vraiment « propre », la première fait tout de même s’interroger : dans la mesure où ces batteries « respirent », rejettent-elles aussi du CO2 ? Polluent-elles au même titre que l’Homme ? L’avenir nous le dira, et en attendant IBM vise aussi la disparition du besoin de batteries et de piles en réduisant considérablement les besoins en énergie des appareils électroniques. Le groupe a incontestablement de bonnes idées, d’aucuns diraient de grands desseins, qui sur le plan environnemental seraient des plus bénéfiques. A ses concurrents de faire eux aussi chauffer leurs neurones.

Image de prévisualisation YouTube

Crédits photos : flickr – Chris Dag / Moria
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !