NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Ford roule pour un avenir plus vert

Ford roule pour un avenir plus vert
Le revêtement intérieur du toit de l’Escape et de la Mercury Mariner contiendront dès cette année une mousse à base de soja

Utilisation de matériaux recyclés et recyclage de ses véhicules sont quelques-unes des nouvelles dispositions environnementales du constructeur américain.

Des bouteilles en plastiques, des fibres naturelles, quelques objets en acier et en aluminium… Recyclez le tout et vous obtiendrez, presque, une toute nouvelle Ford. Depuis quelques années, la marque a recours à des matériaux recyclés et recyclables pour construire ses voitures et réduire leur impact environnemental. Les matières recyclées comptent aujourd’hui pour 25 % dans la composition des véhicules. Les sièges, les tableaux de bord  et les tapis de sol sont les principaux concernés mais les passagers de la Ford Taurus 2010 peuvent aussi s’asseoir sur des cousins en fibres biologiques. Ces mesures ont permis l’an passé au groupe Ford d’économiser 4,5 millions de dollars US et d’éviter la mise en décharge de près de 14 000 tonnes de plastiques.

La seconde vie des Fords

En fin de vie, les Fords pourrissent rarement dans les casses (95% des véhicules en fin de vie aux Etats-Unis entrent dans les filières de recyclage). Le constructeur préfère en effet faire du neuf avec du vieux en réutilisant divers éléments des voitures promises au broyage. Pièces de moteur, différentiels et même pots catalytiques peuvent en effet être recyclés pour ensuite être remontés sur d’autres véhicules. Les équipements du constructeur sont en effet recyclables à 85% ! Un pourcentage qui aurait à coup sûr ravi le fondateur du groupe, Henry Ford, réputé pour avoir horreur du gaspillage.

La chasse aux substances toxiques pour l’environnement a aussi été lancée. Concrètement, les solvants ont été remplacés par de la peinture à l’eau. La carrosserie est en outre colorée par une encre à base d’eau. Enfin, les extincteurs situés à l’intérieur de l’habitacle ne contiennent pas la moindre trace de chlorure.

Hormis cette utilisation accrue de produits écologiquement (plus) intègres, Ford s’est aussi lancé dans la course à l’hybride. Depuis 2001, le constructeur commercialise en Suède la Focus Bioflex qui fonctionne majoritairement au bioéthanol. La Ford Focus et la Ford Focus C-MAX, qui roulent indifféremment à l’essence ou au bioéthanol (85%), sont quant à elles sur le marché français depuis 2005. Reste à garder le cap sur les voiture propres. Une version électrique de la Ford Focus et un nouveau véhicule hybride sont notamment prévus d’ici à 2013, preuve que l’environnement n’est définitivement pas chose vaine pour le constructeur américain.

Crédit photo : Flickr - resedabear / Ford
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !