NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Europacity : clap de fin

Le président Macron a décidé d’abandonner le projet du méga complexe commercial et de loisirs que les groupes français Auchan et le conglomérat chinois Dalian Wanda envisageaient de construire juste en périphérie de Paris.

Le projet EuropaCity, qui devait être situé entre les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et de Paris-Le Bourget, au nord de Paris, comprenait des fonctionnalités telles qu’un cirque et une piste de ski couverte ainsi que des magasins et des restaurants. Il devait ouvrir en 2027.

Les environnementalistes ont cependant fait part de leur opposition féroce au projet, qui auraient ainsi détruit l’un des rares grands espaces naturels proches de la capitale.

« C’était un projet dépassé, en décalage avec les aspirations de nos citoyens. Il a cessé de correspondre à la manière dont les gens consomment aujourd’hui et demain », a déclaré la présidence française.

Alliages & Territoires, la société en charge du projet EuropaCity, a déclaré que la décision de supprimer le centre commercial était « une erreur » et un coup dur pour le développement économique et culturel du Val D’Oise.

« Cette décision est également incompatible avec la volonté du gouvernement d’attirer les investisseurs en France car il n’y a pas d’investissement sans confiance dans la stabilité de la position de l’Etat », indique le communiqué.

Les environnementalistes ont gagné une bataille, mais ne s’arrêteront pas là

C’est la deuxième fois que le président abandonne son projet de grand projet de construction. Début 2018, il s’est prononcé contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

Le projet d’aéroport, en pourparlers depuis des décennies, avait été bloqué par les environnementalistes qui occupaient le site.

Cette décision légitimise la position de Macron qui se veut un partisan de la lutte contre le changement climatique depuis son élection en 2017, avec la promesse de « rendre notre planète encore meilleure ».

Pour ses détracteurs cependant, il n’a que peu fait pour lutter contre le réchauffement climatique et s’abstient de prendre des mesures impopulaires pour réduire les émissions de carbone.

Les environnementalistes saluent cette initiative, mais ne s’arrêteront pas à cette victoire. Ils entendent poursuivre leurs actions pour stopper la création de la future gare sur le triangle de Gonesse.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !