NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

EELV fait bloc derrière François Hollande

EELV fait bloc derrière François Hollande
Respectivement candidate EELV à l'élection présidentielle et Secrétaire nationale du parti écologiste, Eva Joly et Cécile Duflot iront sur le terrain pour soutenir François Hollande

Oubliés, les échanges d’amabilités durant la campagne, notamment après  la polémique sur le combustible MOX. Le parti écologiste entend jouer les élèves exemplaires et est donc désormais à l’unisson derrière son partenaire socialiste pour déloger Nicolas Sarkozy.

Comme annoncé, Eva Joly a été loin de franchir le cap des 5 % des suffrages exprimés, synonyme de remboursement de la totalité des frais de campagne. Victime du fameux « vote utile », de l’hypermédiatisation des deux favoris du scrutin présidentiel et de l’exclusion du débat public des thématiques ayant trait au développement durable, la candidate EELV (Europe Écologie-Les Verts) a cependant aussi, sans doute, péché sur la forme. Certaines déclarations peu amènes à l’endroit de son homologue socialiste ont en effet été mal perçues, comme en a témoigné la démission de l’eurodéputé Yannick Jadot de son poste de porte-parole de campagne. Pour ne citer que cela…

La méthode pugnace de la « dame aux lunettes vertes » n’a pas fait l’unanimité et, à force de sondages peu réjouissants, la question du maintien de sa candidature s’est posée avec insistance, a minima dans les médias. On ne jurerait par ailleurs pas qu’à l’instar de Daniel Cohn-Bendit, qui s’était ouvertement interrogé sur le bien-fondé d’une participation à l’élection présidentielle, un scrutin qui n’a jamais réussi aux écologistes, l’ensemble des ténors du parti – le fameux coup de blues de Noël Mamère sur BFM TV mis à part – ait été absolument convaincu de poursuivre l’aventure.

Comme Mme Joly n’a eu de cesse de le répéter tout au long de cette campagne particulièrement éprouvante pour EELV, l’ancienne juge d’instruction est néanmoins allée au bout, sans doute parce qu’un renoncement eut été dévastateur pour la crédibilité politique de ce jeune parti aux aspirations élevées et qui a signé un accord avec le PS en novembre dernier. Quoique controversé par certains membres du parti de la rose et certainement moins pertinent aujourd’hui pour ce dernier au regard des 2,34 % des votes obtenus par les écologistes, ce « pacte » est maintenant la priorité de Mme Joly et sera respecté, ont assuré les deux signataires.

À Limoges pour soutenir François Hollande

L’ex-magistrate a été le premier des prétendants à la magistrature suprême à accorder son soutien, sans ambiguïté, à François Hollande. N’ayant pas envie d’en rester là et comme pour lui rappeler l’accord précité (avec lequel le président du Conseil général de Corrèze a pris plusieurs fois ses distances durant la campagne), capital pour la survie d’EELV, dont on sait qu’il est actuellement en proie à d’importantes difficultés financières, elle viendra en outre soutenir le candidat socialiste à l’occasion de ses meetings à Limoges (Haute-Vienne) après-demain et à Toulouse (Haute-Garonne) la semaine prochaine.

La Secrétaire nationale du parti Cécile Duflot fera également ces déplacements, a confié à nos confrères de l’AFP son conseiller et sénateur Jean-Vincent Placé, selon lequel aucune des deux femmes ne devrait toutefois prendre la parole durant ces manifestations. Les écologistes vont « participer à un maximum de temps forts » durant l’entre-deux-tours, a de surcroît assuré M. Placé, qui a enfin indiqué qu’« il y aura aussi des meetings de différents responsables socialistes et écologistes dans différents départements » d’ici le 6 mai prochain.

Alors que Mme Joly a récemment fait savoir qu’elle se verrait bien ministre de la Justice, le sénateur lorgne lui aussi un poste au sein d’un futur gouvernement. « Je fais de la politique pour avoir des responsabilités, parce que je pense que je peux les exercer. Si d’une part nous gagnons le 6 et d’autre part mon parti décide (d’y participer) (NDLR : Cette question sera tranchée le 8 mai, jour du prochain Conseil national d’EELV), je fais partie de ceux qui souhaitent exercer des responsabilités », a-t-il ainsi déclaré dans un entretien accordé à France-Soir. D’aucuns comme M. Hollande pourraient néanmoins voir dans cet appel du pied l’aveu d’une ambition disproportionnée par rapport au faible score présidentiel d’EELV…

Crédits photos : Wikimedia Commons / Eva Joly 2012 – Eric Coquelin
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    Eva Joly ministre de la Justice !!! et Gilbert Montagné aiguilleur du ciel ?
    Pendant la campagne présidentielle, cette mégère s’est particulièrement distinguée en diffamant Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy. 
    Drôle de conception de la justice, drôle de conception de la politique, drôle de conception du débat démocratique…C’est certain, à l’aune des valeurs socialistes, Eva Joly a le profil idoine pour un tel poste.

  • visiteur

    Qui c’est ce Vincent Placé ? sans le PS il n’est rien, ni sénateur ni conseiller régionale, que dalle.

  • http://www.pearltrees.com/t/societe-green/eelv/id3135771 EELV | Pearltrees

    [...] Respectivement candidate EELV à l'élection présidentielle et Secrétaire nationale du parti écologiste, Eva Joly et Cécile Duflot iront sur le terrain pour soutenir François Hollande Oubliés, les échanges d’amabilités durant la campagne, notamment après la polémique sur le combustible MOX. Le parti écologiste entend jouer les élèves exemplaires et est donc désormais à l’unisson derrière son partenaire socialiste pour déloger Nicolas Sarkozy. EELV : Eva Joly fait campagne pour François Hollande | zegreenweb [...]