NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Des greniers réfrigérés pour le Sahel

Des greniers réfrigérés pour le Sahel
La conservation des aliments est l'un des problèmes majeurs qui engendre la famine dans les régions arides du globe. La solution viendra du développement durable

Des greniers qui captent la fraîcheur de la nuit pourraient bien faciliter la vie dans les endroits les plus arides

Comme chacun le sait, les températures dans le désert baissent radicalement lorsque vient la nuit. L’invention en question, un grenier auto-réfrigéré en somme, utilise cette fraîcheur et la conserve toute la journée en son sein pour pouvoir conserver plus facilement les denrées alimentaires. “La nuit, la température baisse par le phénomène du rayonnement vers l’espace, et la rosée au petit matin n’est finalement qu’une condensation de la température atmosphérique”, explique à l’AFP Pascal Fayet, créateur d’ITerrae (une entreprise française de recherche, de développement et de médiation scientifique), société pionnière du refroidissement radiatif.

Dans de telles régions arides, le problème des quelque 18 millions d’habitants est la conservation des denrées alimentaires, qui est à l’origine de famine terrible et de mort infantile. En se plongeant dans les publications sur le « refroidissement radiatif sur la voûte céleste » – également appelé « effet de serre inverse » – M. Fayet imagine un procédé permettant de capter la fraîcheur de la nuit dans une réserve thermique spéciale pour pouvoir la restituer de jour dans une pièce.

Un frigo géant sans gaz à effet de serre

Aidé par deux laboratoires de spectrométrie du CNRS, Pascal Fayet, ex-officier de la marine marchande reconverti en chercheur, a réalisé les premiers plans de son prototype de « grenier du Sahel » au Burkina Faso. Le grenier construit en pisé, une terre crue séchée au soleil, possède un toit de 100 mètres carrés doté de trois panneaux solaires qui fournissent l’énergie nécessaire pour alimenter la ventilation et l’éclairage du bâtiment sans émettre de gaz à effet de serre. Le réservoir thermique intégré à la bâtisse permet de garder une température avoisinant les 20 degrés Celsius alors que la température extérieure ambiante tourne plutôt autour des 40 degrés Celsius.

Toutes les productions locales, comme les oignons, aubergines, pommes de terre et carottes, sont entreposées sur des claies d’eucalyptus. L’isolant est entièrement naturel lui aussi, puisqu’il est constitué de typha (mieux connu sous le nom de quenouille). Les greniers sont donc complètement conçus sous l’égide du développement durable : naturel, fonctionnant grâce aux énergies renouvelables et n’émettant aucun gaz qui contribuent au réchauffement climatique.

L’objectif de l’invention, lauréate du concours du ministère de la Recherche en 2008, est de doter les 14 000 éco-villages du Sénégal d’une telle structure pour réduire les pertes après récolte. Espérons que l’entreprise soit couronnée de succès.

Crédits photos: flickr / Trees FortheFuture – Wikimedia Commons / Jörg Dahl
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !