NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Cinquante mille bénévoles se retroussent les manches pour nettoyer les plages

Cinquante mille bénévoles se retroussent les manches pour nettoyer les plages
La quinzième édition de l'opération « Initiatives Océans » mobilisera un nombre record de volontaires. Le succès de cette manifestation organisée est d'autant plus appréciable que six millions de tonnes de déchets sont déversés chaque année dans les mers et océans du globe

C’est une initiative écologique rassérénante qu’organise depuis 1996 l’association Surfrider. Avènement de l’éco-citoyenneté oblige, le succès va crescendo.

Pas moins de cinquante mille bénévoles sont en effet attendus sur les plages du monde entier cette année – ils n’étaient « que » dix mille en 2007, quinze mille en 2008 et vingt mille l’an passé (dont deux mille dans l’Hexagone) – à l’occasion de la quinzième édition de l’opération « Initiatives Océanes ». Ce nettoyage d’ampleur internationale qui aura lieu du 19 au 22 mars prochains est hélas plus que jamais indispensable, et pas uniquement parce que le plastique met environ quatre siècles pour se dégrader dans le milieu maritime.

C’est que, d’après l’ONG, qui se base sur les chiffres des Nations Unies, « chaque kilomètre carré d’océan contiendrait cent vingt mille morceaux de plastique flottant (!) et certains endroits de nos océans concentrent six fois plus de plastique que de plancton ». Par ailleurs, près de six millions de tonnes de déchets sont déversés annuellement dans les mers et océans du globe, une pollution gigantesque à l’origine de la disparition d’un million d’oiseaux et de cent mille mammifères.

Le millésime 2010 mobilisera des volontaires sur plus de cinq cents sites répartis dans vingt pays. Ils ne se font guère d’illusions, vident la mer avec une petite cuillère mais veulent que, l’espace de quelques jours au moins, « leur » plage recouvre une partie de sa pureté originelle.

À cet égard ils méritent un (grand) coup de chapeau, d’autant que leur collecte n’a rien d’anecdotique. L’an dernier, rien qu’en France, ces temporaires techniciens de surfaces océaniques ont ainsi ramassé plus de deux mille mètres cubes de détritus. Et sans doute prolongé la vie de quelques centaines d’animaux marins.

Flickr - Vince Alongi
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !