NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Ampoules à incandescence : Paris libéré

Ampoules à incandescence : Paris libéré
Organisée par la Mairie de Paris, l'opération « Echange d'ampoules » débutera demain et se poursuivra jusqu'au 14 mai prochain. Elle offre aux ménages modestes la possibilité de troquer une ampoule à incandescence usagée contre trois ampoules basse consommation

Il y a quelques mois, le président Hugo Chavez avait carrément fait intervenir les militaires pour remplacer les ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation. Radicale, la méthode aurait provoqué un véritable scandale dans nos frontières. Elle est toutefois passée comme une lettre à la poste dans un Venezuela alors en pleine crise énergétique.

Ce n’est pas celle pour laquelle la Mairie de Paris a opté pour que la (nécessaire) transition s’accélère, mais son initiative devrait elle aussi être efficace. L’opération « Échange d’ampoules », dont le coup d’envoi sera donné demain et qui prendra fin le 21 mai prochain, consiste en effet en un « troc » entre une ampoule à incandescence usagée et trois ampoules basse consommation.

« C’est une initiative à la fois environnementale et sociale » qui s’inscrit dans le cadre du Plan climat de la Ville de Paris, a précisé un proche de Denis Baupin, adjoint Vert à l’Environnement à la Mairie, en charge du dossier. Elle concerne trente deux mille foyers parisiens modestes bénéficiaires du Tarif Première Nécessité (TPN) d’EDF * qui ont reçu un coupon par courrier, coupon qu’il faudra présenter au moment de l’échange, lequel s’effectuera dans les mairies d’arrondissement (NDLR : Jusqu’au 12 mai dans les mairies du Ier au IXe arrondissement, jusqu’au 21 dans toutes les autres). Des conseillers spécialement formés pour l’occasion accompagneront les bénéficiaires et leur distilleront des recommandations pour économiser l’énergie.

Alors que quelque quatre vingt mille ampoules ont été changées l’an passé dans les bâtiments communaux (ce qui a permis d’économiser quatre cent soixante-dix tonnes de CO2) et que les ampoules à incandescence de soixante-quinze et cent watts ne sont plus commercialisées en France, la municipalité apparaît bien décidée à faire disparaître les ampoules trop énergivores des chaumières.

Les ampoules à filament dans leur ensemble ne seront plus commercialisées dans l’Union Européenne (UE) à compter du 31 décembre 2012, ce qui devrait générer une économie d’énergie annuelle équivalent à la consommation en électricité de la Roumanie.

D’ici là, leurs homologues fluocompactes auront peut-être investi l’ensemble des foyers de la bien nommée Ville Lumière, d’autant que « d’autres opérations de lutte contre la précarité énergétique » seront prochainement organisées. Elles concerneront notamment « l’amélioration de l’habitat ». Une autre impérieuse nécessité dans la capitale.

* Le TPN permet d’obtenir une réduction sur l’abonnement et sur la consommation des cent premiers kilowattheures (KWh) par mois. Accordée pour un an mais renouvelable, elle est de 30, 40 ou 50 % selon la situation de famille. Elle est enfin fixée au prorata du nombre de personnes vivant dans le foyer concerné.
Crédit photo : Flickr - oNico
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !