NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

80 % d’électricité issue des énergies renouvelables à l’horizon 2050

Les énergies renouvelables disposent d'une marge de progression considérable aux États-Unis.
Un développement soutenu des énergies renouvelables pourrait entraîner une réduction des rejets de gaz à effet de serre de 80 % d'ici 2050.

Selon le laboratoire américain des énergies renouvelables (NREL), auteur d’une étude pour le compte du département à l’Énergie, les quatre cinquièmes de l’électricité produite outre-Atlantique pourrait provenir des technologies vertes d’ici le milieu du siècle. Sans pour autant déstabiliser l’équilibre entre l’offre et la demande…

L’Oncle Sam a encore beaucoup de progrès à accomplir en la matière. Soulignons néanmoins que les projets solaires et éoliens se multiplient outre-Atlantique. En dépit des efforts considérables déployés par les républicains pour réduire les subventions environnementales et les prérogatives de l’EPA (Environmental Protection Agency) et même si, dans le même temps, l’industrie pétrolière aura finalement survécu à l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon sans trop de dommages.

La future ex-première puissance économique du monde n’est donc pas décrochée. Elle aurait toutefois les moyens de faire bien mieux et de consacrer les énergies renouvelables partout sur son territoire. D’après l’étude précitée, relayée par nos confrères du site Internet Actu-environnement.com et qui a consisté en une analyse poussée de la faisabilité technique du déploiement des technologies vertes actuellement sur le marché (biomasse, éolien, géothermie, hydroélectricité, solaire), « l’offre et la demande d’électricité (pourraient en effet) être équilibrées à chaque heure de l’année et dans chaque région des États-Unis avec près de 80 % d’électricité produite à partir de ressources vertes, dont 50 % de production intermittente (solaire et éolien) ».

Un pourcentage qui suppose une réduction spectaculaire des émissions de gaz à effet de serre (- 80 %) et de la consommation d’eau (- 50 %), mais aussi une transformation radicale du système électrique, laquelle impliquerait « tous les éléments du réseau et (s’appuierait) sur une flexibilité accrue, afin d’assurer une planification adéquate et des réserves d’exploitation ». « Les infrastructures de transports devront être largement déployées », ajoutent les auteurs, qui tablent sur une augmentation de 30 % de la consommation, étant entendu que les énergies renouvelables représentaient à peine 10 % de la puissance totale du secteur de l’approvisionnement en électricité.

Un objectif difficile à atteindre dans un pays où le développement durable passe après les profits économiques immédiats

« La biomasse et les centrales hydroélectriques avec réservoir de stockage, plus flexibles, joueraient les variables d’ajustement, en cas de baisse de la demande ou d’offre intermittente insuffisante. Dans le futur, selon les évolutions technologiques, les systèmes géothermiques améliorés et les énergies marines pourraient également jouer un tel rôle », détaille Actu-environnement.com.

Pour qu’elle se réalise, la prophétie du NREL implique cependant un volontarisme politique constant et qui est tout sauf acquis, dans un pays où les considérations liées au développement durable n’ont véritablement intégré les hautes sphères que dans un passé récent. Si d’aventure Barack Obama ne devait pas être réélu, son rival républicain Mitt Romney ne semble en outre pas disposé, c’est même plutôt le contraire, à donner une nouvelle impulsion aux énergies renouvelables.

De même, le scénario imaginé par le laboratoire suppose une capacité de production d’origine éolienne de quelque quatre-cent trente-neuf gigawatts (GW) à l’horizon 2050, soit huit fois plus qu’aujourd’hui, une capacité de production d’origine solaire de cent cinquante GW et une augmentation annuelle des capacités moyennes des énergies propres comprise entre dix-neuf et vingt-deux GW durant la période 2011-2020. Celles-ci croîtraient de trente-deux à quarante-six GW chaque année entre 2041 et 2050. Un rythme soutenu, mais atteignable aux dires du NREL, pour peu que les matières premières et la main-d’oeuvre qualifiée nécessaires au développement des technologies propres soient disponibles. Ce qui, là encore, repose sur une législation favorable et des réformes structurelles qui ne font pas partie des projets républicains.

Précisons enfin que l’étude du laboratoire ne prend pas en compte la baisse des prix du gaz, corollaire de l’exploitation de plus en plus intense des hydrocarbures de roche-mère, qui rapporte à l’État américain des sommes colossales. Or aucun camp n’a jusqu’ici voulu se priver d’une telle manne pour faire le lit des énergies renouvelables

Crédits photos : flickr / Kumaravel Thangaraj – USFWS Mountain Prairie
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/energies-renouvelables/id3069956 Énergies Renouvelables | Pearltrees

    [...] Les énergies renouvelables en force aux États-Unis ? Un développement soutenu des énergies renouvelables pourrait entraîner une réduction des rejets de gaz à effet de serre de 80 % d'ici 2050. <b>Selon le laboratoire américain des énergies renouvelables (NREL), auteur d’une étude pour le compte du département à l’Énergie, les quatre cinquièmes de l’électricité produite outre-Atlantique pourrait provenir des technologies vertes d’ici le milieu du siècle. Sans pour autant déstabiliser l’équilibre entre l’offre et la demande… </b> Quel avenir pour les énergies renouvelables ? Premier de nos quatre articles de présentation dans le cadre du chat avec les experts d’Areva « Nucléaire et renouvelables : deux sources d’énergie inconciliables ? Une éolienne d’un nouveau genre en Arizona L’idée n’est pas neuve puisque le concept a été breveté en 1975 par Phillip Carlson. Energies renouvelables : l'UE aide les pays en développement L’engagement européen a été salué par l'ONU [...]

  • http://www.scoop.it/t/developpement-durable-et-efficacite-energetique/p/2284851530/les-energies-renouvelables-en-force-aux-etats-unis-zegreenweb Les énergies renouvelables en force aux États-Unis ? | zegreenweb | Développement durable et efficacité énergétique | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com (via @Lea_Ducourant) – Today, 11:32 PM Rescoop [...]