NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Marée noire en Nouvelle-Zélande : le cargo Rena a commencé à sombrer

Marée noire en Nouvelle-Zélande : le cargo Rena a commencé à sombrer
Le naufrage du porte-containers est une tragédie environnementale pour la Nouvelle-Zélande

Ce qui devait arriver arriva. Les autorités nationales et locales et les forces maritimes néo-zélandaises ont combattu vaillamment mais Dame nature, comme très souvent, a été la plus forte. Un peu plus de trois mois après son pathétique échouage par temps calme contre le récif des Astrolabes, obstacle des eaux territoriales du pays pourtant dûment répertorié sur l’écrasante majorité des cartes, le porte-containers Rena a commencé à couler dans le Pacifique.

Une fin épouvantable pour ce vaisseau de deux cent trente-six mètres de long, battant pavillon libérien et qui s’était déjà brisé en deux avant-hier, littéralement « pilonné » par des vagues de six mètres de hauteur, ce qui a entraîné la propagation d’hydrocarbures et le déversement d’une centaine de containers dans l’océan. Dès lors, le pire scénario est devenu évident.

Dans des conditions météorologiques souvent très difficiles voire dantesques, avec des vagues très haute, des vents violents et d’abondantes précipitations, la partie arrière du navire avait dérivé peu après l’accident.

Coincée depuis au bord du récif elle est désormais presque entièrement sous l’eau. La partie avant, elle, demeure hors de l’océan, y compris le pont, a indiqué la marine néo-zélandaise dans un communiqué publié il y a quelques heures.

Si les secours sont parvenus à retirer l’essentiel de la cargaison du bateau, véritable bombe à retardement pour l’écosystème marin, du fioul, des substances toxiques et des matériaux dangereux s’en sont tout de même échappés en quantités importantes, d’où une marée noire et une catastrophe environnementale sans précédent dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Plusieurs milliers d’oiseaux n’ont pas survécu à cette pollution. Malgré l’important et constant effort de nettoyage, des plages ont par ailleurs été souillées (aussi bien par le pétrole que par des rebuts de plastique, de bois et de sacs de lait en poudre) et une vingtaine de containers se sont échoués sur une île voisine du récif.

Cités à comparaître le mois prochain, le capitaine du Rena et l’officier de navigation, tous deux Philippins, sont accusés d’exploitation d’un navire de manière dangereuse. Celle-ci ayant entraîné une libération de produits toxiques dans l’océan, ils encourent jusqu’à deux années d’emprisonnement ainsi qu’une amende de trois cent mille dollars néo-zélandais (environ cent quatre-vingt-quatre mille euros). Ils sont également soupçonnés d’avoir tenté de pervertir la justice en prétendant une altération des documents à la suite de l’échouement. Décidément une très sale affaire…

Crédits photos : Wikimedia Commons – New Zealand Defence Force / Rick
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/dechets/id3341590 Déchets by zegreenweb – Pearltrees

    [...] Si les secours sont parvenus à retirer l’essentiel de la cargaison du bateau, véritable bombe à retardement pour l’écosystème marin, du fioul, des substances toxiques et des matériaux dangereux s’en sont tout de même échappés en quantités importantes, d’où une marée noire et une catastrophe environnementale sans précédent dans l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Plusieurs milliers d’oiseaux n’ont pas survécu à cette pollution. Malgré l’important et constant effort de nettoyage, des plages ont par ailleurs été souillées (aussi bien par le pétrole que par des rebuts de plastique, de bois et de sacs de lait en poudre) et une vingtaine de containers se sont échoués sur une île voisine du récif. Cités à comparaître le mois prochain, le capitaine du Rena et l’officier de navigation, tous deux Philippins, sont accusés d’exploitation d’un navire de manière dangereuse. Marée noire en Nouvelle-Zélande : le cargo Rena a commencé à sombrer | zegreenweb [...]