NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’empreinte carbone du panier des Français

L'empreinte carbone du panier des Français
Les emballages représentent en moyenne 8% du panier de courses des Français

20 000 ménages ont été passés au crible pour réaliser une étude de l’empreinte écologique du panier de courses. Celle-ci vient d’être mise en ligne sur le site Internet du ministère de l’Ecologie. Un bon moyen de se rendre compte que des efforts sont encore à accomplir en matière d’eco-consommation.

Un Français achète chaque année en moyenne pas moins de 700 kilos d’aliments, de boissons et autres produits d’hygiène, de parfumerie et d’entretien, mais aussi de produits pour animaux. Toutes ces dépenses ont été prises en compte pour réaliser une étude sur l’empreinte carbone du panier de courses de nos concitoyens. Seuls le pain frais et les dépenses de restauration ont été laissés de côté.

Vingt mille foyers ont été « analysés » en 2009 par le cabinet Kantar Worldpanel. Ils couvrent onze milles lieux de vente de tous types, des hypermarchés aux coiffeurs en passant par les boutiques de produits surgelés et les marchés. L’expertise s’est enfin appuyée sur la base de données du cabinet Greenext, qui décortique le cycle de vie de mille produits génériques.

Chaque « panier annuel » contient en moyenne 1,4 tonne d’équivalent carbone. Les emballages, eux, représentent 8% du panier de course et environ 100 kilos de papiers, de plastiques, de verre et de cartons.

On apprend aussi que si les produits non-alimentaires ne constituent que 11% du poids total, ils représentent également 26% du contenu carbone du panier. Les fruits et légumes, eux, pèsent 20% mais ne représentent que 7% de son empreinte environnementale, ce qui montre encore une fois que le poids de chaque denrée n’est pas nécessairement proportionnel à son bilan carbone. La consommation de CO2 est la plus importante pour les viandes, les produits pour animaux, les appareils et les articles de ménage à courte durée de vie. Les produits laitiers, l’eau minérale, les boissons gazeuses, l’alcool, les jus de fruits et les fruits et légumes affichent quant à eux l’empreinte écologique la plus faible.

A noter également que la répartition du panier varie en fonction de la catégorie socio- professionnelle (CSP), de l’âge, mais aussi du nombre de personnes dans le ménage. Ainsi les couples entre 60 et 74 ans achètent davantage d’alcool et de produits ménagers. Les jeunes en-dessous de trente ans, eux, sont les plus grands consommateurs de pain, de céréales, de lait, d’œufs et de boissons non-alcoolisées.  Un couple jeune avec des enfants en bas âge consommera quant à lui davantage de lait, tandis qu’un couple plus âgé achètera plus de fruits et légumes et de produits pour animaux.

D’une façon générale, beaucoup reste à faire en termes de réduction des emballages (aussi bien de la part du producteur que de celle du consommateur) et d’eco-consommation. Ce quelque soit la CSP…

Crédits photos : flickr / A.G. Photographe - HybridFrench
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/economie-de-proximite/p/1590450310/l-empreinte-carbone-du-panier-des-francais L’empreinte carbone du panier des Français | Économie de proximité | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 9:30 PM [...]