NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’agriculture biologique a le vent en poupe dans l’Europe des 28

La tendance n’est pas récente, mais elle ne cesse de s’amplifier : les consommateurs européens font de plus en plus attention aux produits qu’ils consomment et qu’ils mettent dans leurs assiettes. Ce souci de manger sain a ainsi entraîne en quelques années une véritable mutation du secteur agricole européen : le bio a désormais le vent en poupe dans l’agriculture du Vieux Continent. Le phénomène se vérifie également au niveau mondial. Le secteur agroalimentaire international est encore en train de chercher son modèle, et doit composer avec les pays du Sud qui disposent des surfaces bio en grande quantité et les pays du Nord qui en sont les premiers consommateurs.

Les statistiques les plus récentes montrent que la consommation de produits estampillés “biologiques” se chiffre à hauteur de 28,3 milliards d’euros dans l’Europe des 28. 70% de ces revenus sont cependant générés dans seulement quatre pays, à savoir la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. C’est cependant le Danemark, l’Autriche et la Suède qui sont les plus gros consommateurs de bio : les produits issus de l’agriculture biologique représentent en effet 8,4% des achats alimentaires d’un Danois, 8% chez un Autrichien et 7,7% pour un Suédois.

L’Allemagne est aujourd’hui le premier marché biologique d’Europe : le chiffre d’affaires des produits issus de l’agriculture biologique a quadruplé en 15 ans pour s’établir à 8,62 milliards d’euros en 2015 (soit 5% de l’ensemble des aliments consommés dans le pays). La particularité du marché allemand est que la consommation se développe plus vite que la production : nos voisins d’Outre-Rhin n’ont ainsi d’autres solutions que de se tourner vers l’importation.

Le marché le plus dynamique d’Europe est en revanche celui de la Suède : le secteur des produits bio a progressé de 38% en 2014, puis de 39% en 2015. Cette transformation a été favorisée par l’Institut suédois de recherche environnementale dont les études ont permis d’informer la population sur les bienfaits des produits issus de l’agriculture biologique. En 2013, la restauration collective suédoise utilisait en moyenne 23% de produits bio pour la constitution de ses menus.

Autre témoin de la croissance du marché bio : la croissance de la surface agricole bio. Cette dernière a en effet progressé de 21% en 5 ans : elle s’établit en 2015 à 11,1 millions d’hectares contre 9 millions en 2010. La surface agricole cultivée en bio a augmenté dans l’ensemble des 28 États membres, à l’exception du Royaume-Uni et des Pays-Bas où les zones de production bio ont diminué respectivement de 29% et de 4%.

Quatre pays se partagent plus de la moitié des surfaces européennes biologiques. L’Espagne se place sur la première marche du podium avec 1,96 million d’hectares (+21,9% par rapport à 2010) suivie par l’Italie (1,5 million d’hectares, +34%), la France (1,36 million d’hectares, +61%) et l’Allemagne (1,06 million d’hectares, +7%).

Mais la marge de progression est phénoménale : les surfaces dédiées à l’agriculture biologique ne représentaient “que” 6,5% de l’ensemble des terres agricoles européennes en 2015. Prouvant ainsi qu’il reste de vastes zones propices à une production plus respectueuse des écosystèmes et de l’organisme humain.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !