NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Deux réacteurs nucléaires pourraient reprendre du service au Japon

Deux réacteurs nucléaires pourraient reprendre du service au Japon
Un seul réacteur sur les cinquante-quatre que compte le pays est aujourd'hui en activité au Japon

Des dizaines de millions de Japonais ont consenti des efforts historiques en matière d’économies d’énergie ces derniers mois. Et pour cause : ils sont de plus en plus rares à souhaiter que le nucléaire recouvre la place de choix qu’il occupait dans le bouquet énergétique national avant l’accident de Fukushima. Aux yeux d’une large majorité de Nippons, eu égard aux risques et aux effroyables conséquences de cette catastrophe sans précédent depuis celle de Tchernobyl (Ukraine), l’intérêt supérieur de la nation réside dans une sortie de l’atome. Le gouvernement de Yoshihiko Noda envisage pourtant le redémarrage de deux réacteurs.

Il n’y en a aujourd’hui plus qu’une. Une seule turbine sur les cinquante-quatre installées au Japon à demeurer en service… et qui devrait à son tour être stoppée début mai. Les cinquante-trois autres sont expertisées ou ont vu leur activité interrompue pour une durée indéterminée. Dans certains cas, l’opposition résolue des autorités locales et des riverains a également joué un rôle déterminant.

M. Noda, qui a succédé à Naoto Kan début septembre et est lui aussi confronté à un sentiment populaire latent de défiance, le sait : le nucléaire n’est plus en odeur de sainteté auprès de ses concitoyens. Consécutif à un tremblement de terre et à un tsunami eux aussi sans précédent dans l’histoire du pays, l’accident de Fukushima reste un traumatisme. Il a par ailleurs donné lieu à de nombreuses révélations très embarrassantes pour la filière, entre dissimulations en tous genres et mépris des normes de sécurité, quand elles étaient suffisantes…

Son image semble écornée pour de longues décennies. M. Noda le sait, comme il sait sans doute que passer outre le sentiment général ne serait pas sans dommages pour sa cote de popularité, mais il est tout de même sérieusement question aujourd’hui d’une réactivation des réacteurs 3 et 4 de la centrale d’Ohi, située dans la préfecture de Fukui et exploitée par Kansai Electric Power. Un premier gage pour un secteur forcément en difficulté sur le plan financier ? Le début d’une longue série ? Respectivement stoppés en mars et en juillet 2011 et n’ayant pas été réactivés « du fait d’une batterie de tests de résistance », précisent nos confrères de L’Usine Nouvelle, ils ne présenteraient en tout cas aucun risque aux dires du ministre de l’Industrie Yukio Edano.

« Nous allons faire tous les efforts pour obtenir la compréhension des citoyens », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse, cité par le magazine hebdomadaire. Et d’ajouter, visiblement conscient qu’une telle décision risque fort de susciter une volée de bois vert : « La réactivation se fera une fois que nous aurons obtenu la compréhension des citoyens, à commencer par la population riveraine. »

Celle-ci passera par une lobbying intensif auprès des élus locaux concernés, qu’il faudra persuader que le redémarrage des turbines ne présente effectivement aucun risque. M. Edano a fait savoir qu’il les démarcherait. Le ministre « devrait notamment expliquer que l’Agence de sûreté nucléaire et une commission ad hoc ont validé les examens de sécurité effectués par l’exploitant du site avant la décision du gouvernement d’approuver l’option du redémarrage », détaille en outre L’Usine Nouvelle.

Sa mission s’annonce périlleuse. Étant donné la disgrâce dans laquelle est tombé l’atome au pays du soleil levant, on ne saurait même exclure l’hypothèse d’un échec…

Crédits photos : Wikimedia Commons / Mugu-shisai
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/planete-durable/p/1610098129/deux-reacteurs-nucleaires-pourraient-reprendre-du-service-au-japon-zegreenweb Deux réacteurs nucléaires pourraient reprendre du service au Japon | zegreenweb | Planete DDurable | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 4:31 PM [...]

  • Greengreen

    Entre le souhait du gouvernement, pantin de l’industrie nucléaire, et la réalité, il y a un grand hiatus.

    La population est très largement hostile au nucléaire, surtout maintenant qu’elle est mieux informée des mensonges du passé et de l’importance des dommages causé par les réacteurs qui ont explosé.

    De plus, le redémarrage d’un réacteur nécessite l’accord du gouverneur de la préfecture, qui est élu et n’a pas à obéir au gouvernement.

    Alors, avec l’hostilité de la population, il faudrait un très gros pot de vin (ou de saké) pour qu’un gouverneur donne son accord et se prive ainsi de tout avenir politique.
     

  • LB

    La question est posée et en effet, s’ils sont “philosophiquement” hostiles au nucléaire, les Japonais sont pragmatiques aussi, et entre subir des
    coupures d’électricité et avoir de l’électricité d’origine nucléaire en continu, il
    faudrait voir ce qu’ils préfèrent.