Les grandes enseignes du commerce mondiale s’engagent à utiliser des carburants d’expédition à zéro émission de carbone d’ici 2040

Les grandes enseignes du commerce mondiale s’engagent à utiliser des carburants d’expédition à zéro émission de carbone d’ici 2040
Amazon, IKEA et d’autres grandes enseignes commerciales du transport maritime par conteneurs ont annoncé qu’ils opteront désormais pour des carburants à zéro émission de carbone d'ici 2040 dans le cadre d’une nouvelle initiative visant à accélérer la décarbonisation dans le secteur maritime, ont déclaré leurs dirigeants.

Le commerce mondial est actuellement transporté à 90% par voie maritime, ce qui représente près de 3 % des émissions mondiales de CO2. Ainsi, le secteur est de plus en plus surveillé et incité à devenir plus propre.

L’initiative, qui a été organisée par l’organisation à but non lucratif Aspen Institute compte à ce jour neuf signataires, dont Amazon, Ikea, Unilever et Michelin, fixe un objectif pour les entreprises d’acheter uniquement des services de fret maritime alimentés par carburants évolutifs à zéro émission de carbone d’ici 2040.

Il est temps d’agir“, a déclaré Edgar Blanco, directeur de la stratégie zéro émission nette de carbone chez Amazon.

Elisabeth Munck af Rosenschöld, responsable du développement durable des opérations de la chaîne d’approvisionnement chez Inter IKEA Group, a déclaré que le regroupement avec les autres acteurs du secteur était crucial pour développer des solutions de carburant pour le transport maritime.

La voix des utilisateurs de fret est importante car nous sommes l’une des parties prenantes pour permettre la transformation de l’industrie“, a-t-elle déclaré.

Nous ne sommes pas prêts à payer une prime pour la durabilité, mais nous sommes prêts à collaborer et à co-créer les solutions et à partager les investissements nécessaires.

Une augmentation de la demande de produits de vente au détail à distance du fait de la pandémie a conduit à des prix d’expédition de conteneurs record ces derniers mois, aggravés par des perturbations portuaires, ce qui a également entraîné une augmentation des coûts pour les utilisateurs de fret.

Un challenge pour l’industrie du fret

Michelle Grose, responsable de la logistique chez Unilever, a déclaré que la logistique représentait 15% de l’empreinte totale des émissions de gaz à effet de serre (GES) du groupe et qu’Unilever “encourageait nos transporteurs existants à passer à des carburants plus propres“.

« En signalant notre engagement groupé pour le transport maritime à zéro émission, nous sommes convaincus que nous accélérerons la transition au rythme et à l’échelle nécessaires. »

Les groupes environnementaux de la coalition Ship It Zero ont déclaré que les engagements annoncés étaient “historiques, mais trop faibles” et ont exhorté les signataires à passer entièrement à des bateaux à zéro émission d’ici 2030.

« Si les grandes marques de vente au détail veulent vraiment faire leur juste part contre le changement climatique, elles doivent être sur une correction de cap dès maintenant, pas dans 19 ans », a déclaré Kendra Ulrich du groupe environnemental Stand.earth, membre de Ship It Zero.

La coalition verte Ship It Zero appelle les grandes compagnies maritimes à atteindre zéro émission d’ici 2030.

Les Nations Unies visent à réduire les GES de l’industrie de 50 % par rapport aux niveaux de 2008 d’ici 2050, avec des appels croissants pour un objectif plus ambitieux de décarbonation complète d’ici 2050.

Une réduction de 50 % nécessitera le développement rapide de carburants à émissions nulles ou faibles et de nouvelles conceptions de navires.