Le bois français, au cœur de l’économie circulaire

Le bois français, au cœur de l’économie circulaire
La production de bois en France s’inscrit dans le cadre d’une économie circulaire. En prélevant seulement une partie de l’accroissement naturel, les propriétés décarbonnantes du bois sont mises à profit et l’équilibre forestier est préservé. Articulée autour de trois secteurs de production (bois d’œuvre, bois industrie, bois énergie), la gestion du bois priorise d’abord la valorisation de la matière avant son usage énergétique. Le tronc de l’arbre est généralement transformé dans les scieries pour la construction et l’ameublement (bois d'œuvre) et les branches sont plutôt valorisées en panneaux et papier (bois industrie) ou pour le bois énergie. Les déchets issus de la production comme les copeaux ou les sciures ne sont pas jetés : ils sont réintégrés au sein de la filière pour être valorisés, en vertu du principe d’économie circulaire. Ces opérations menées par les acteurs forestiers peuvent être en partie financées par les revenus générés par la vente du bois-énergie, en bout de chaîne.