Un drap en tissu aide à protéger un glacier suédois du réchauffement climatique

Un drap en tissu aide à protéger un glacier suédois du réchauffement climatique

Un drap de tissu utilisé pour protéger une partie du glacier Helags dans le nord de la Suède au cours de l’été a préservé au moins 3,5 mètres de neige de la fonte, selon les organisateurs de l’initiative privée, la première du genre en Scandinavie.

Le réchauffement climatique provoque le rétrécissement des glaciers partout dans le monde. Par exemple, le glacier de la plus haute montagne de Suède, Kebnekaise, a perdu deux mètres de hauteur au cours de la seule année écoulée. 

L’expérience du tissu a été réalisée sur le glacier Helags, la plus haute montagne de Suède au sud du cercle polaire arctique.

Nous avons recouvert une petite partie du glacier d’une feuille de laine et d’amidon de maïs juste pour voir si nous pouvions faire fondre la neige et la glace un peu moins que la normale“, a déclaré le co-instigateur Erik Huss.

Cette feuille a en fait protégé 3,5 à 4 mètres de fonte.”

Pour Erik Huss, un consultant en communication diplômé en glaciologie qui a eu l’idée de cette expérience avec l’aventurier suédois Oskar Kihlborg, les glaciers sont le meilleur indicateur du changement climatique.

Ils montrent exactement comment le climat change, et aussi ce que vous pouvez faire pour protéger l’environnement“, a-t-il déclaré.

Erik Huss et ses amis espèrent reproduire leur test à plus grande échelle que les 40 mètres carrés couverts sur le Helags, et impliquer des chercheurs en glaciologie pour une approche plus scientifique.

Ils sont également en pourparlers avec le producteur de tissu pour essayer de rendre le matériau plus fin et donc moins lourd.

C’est la clé de la mise à l’échelle, a déclaré Erik Huss, car, dans le cadre des efforts visant à minimiser les émissions de carbone du projet, la feuille de tissu biodégradable est traînée à la main jusqu’à la montagne.

Un défi pour l’approvisionnement en eau

A travers le projet, les initiateurs espèrent sensibiliser aux dangers auxquels de nombreuses sociétés seront confrontées si les glaciers disparaissent.

« Il n’y aurait alors plus d’accès à l’eau pour l’agriculture, l’industrie, pour des milliards de personnes. Où iront-ils ? D’où tireront-ils leur eau ? »

« Il y a des milliards de personnes dans le monde qui vivent à côté de chaînes de montagnes telles que les montagnes Rocheuses, les Andes, les Alpes et l’Himalaya… qui dépendent des glaciers pour leur approvisionnement en eau. »

Un autre objectif est de montrer qu’une action concrète pour atténuer l’impact du réchauffement climatique peut avoir des résultats. “Il s’agit aussi de faire quelque chose“, a déclaré Erik Huss.

Couvrir les glaciers pour les empêcher de rétrécir davantage a été testé ailleurs, comme à Presena en Italie, mais jamais auparavant dans un pays nordique.