La coalition Travalyst exhorte l’industrie du tourisme à se « reconstruire de manière plus responsable »

La coalition Travalyst exhorte l’industrie du tourisme à se « reconstruire de manière plus responsable »

La pandémie COVID-19 a créé « des opportunités de changement positif » et « de se reconstruire de manière plus responsable au profit des endroits que nous visitons, des gens qui y vivent et de la planète dans son ensemble. » 

C’est l’un des messages clés de « la réémergence du voyage », le nouveau rapport de Travalyst, une coalition de voyages durables lancée en 2019 par le prince Harry, en partenariat avec Booking.com, Skyscanner, Trip.com, Tripadvisor et Visa. 

L’ancien PDG de Skyscanner, Bryan Dove, qui a démissionné de son poste en juin 2020, est devenu président de Travalyst l’automne dernier et travaille maintenant aux côtés du prince de Grande-bretagne pour superviser le travail mondial de la coalition. 

« Voyager, explorer le monde et découvrir de nouveaux endroits fait partie de l’être humain ; il ne disparaîtra jamais », prévient Bryan Dove. « C’est grâce aux voyages que nous arrivons à nous comprendre et à apprendre les uns des autres, en aidant à rassembler des communautés du monde entier. C’est pourquoi la mission Travalyst est si fondamentale. En tant que citoyens du monde, nous avons la responsabilité de préserver notre monde pour que les générations futures puissent l’explorer et en profiter. Je suis fier de travailler à nouveau aux côtés de certains des plus grands acteurs du voyage pour aider les voyageurs et l’industrie du voyage à faire des choix plus durables. »

Implication des parties prenantes

Le rapport identifie deux solutions essentielles que la coalition considère comme prioritaires pour la transformation durable de l’industrie du voyage. 

Le premier est l’obtention de « rapports universels et transparents sur les efforts de durabilité ». Travalyst affirme qu’un cadre numérique précoce est en cours de développement par les entreprises fondatrices qui permettront aux consommateurs d’accéder à des informations claires sur les pratiques de durabilité des fournisseurs d’hébergement et d’aviation, avec une extension éventuelle à tous les aspects du voyage. 

Le deuxième domaine d’intérêt sera de « promouvoir le succès des communautés locales, des destinations et des opérateurs ». Cet effort vise à « diriger l’attention des fournisseurs et des consommateurs vers des exemples clés de ce à quoi ressemble le ‘bien’.» 

Dans un premier temps, Travalyst se penchera sur la manière dont la Nouvelle-Zélande a géré ses efforts de développement durable et sa réponse à la pandémie COVID-19. 

Créé en partenariat avec le Forum international sur le développement durable pour l’avenir, le rapport analyse également les tendances qui peuvent être appliquées à la reprise des voyages et du tourisme, notant que la « réinitialisation » la plus efficace après le COVID-19 viendra si toutes les parties prenantes – le gouvernement , les entreprises, la philanthropie et la société civile – s’engager dans un « changement transformateur et non progressif ».