Un architecte indien utilise le système de fonctionnement des ruches et la terre cuite pour concevoir un système de climatisation innovant

Un architecte indien utilise le système de fonctionnement des ruches et la terre cuite pour concevoir un système de climatisation innovant

Monish Siripurapu, qui a fondé la société de design Ant Studio, a eu l’idée d’utiliser les principes du refroidissement par évaporation, une technique ancienne qui utilise l’eau et des matériaux locaux pour abaisser les températures. 

Le matériau qu’il a choisi était la terre cuite, connue pour sa robustesse et sa et il tenait à éviter le plastique. « C’est une innovation très simple », déclare Monish Siripurapu. « En Inde et dans de nombreux autres endroits de la planète, nous utilisons encore des pots traditionnels en terre cuite pour refroidir l’eau. Nous avons essayé d’utiliser le même concept… inverser simplement le système et garder les mêmes principes. Lorsque l’air passe à travers les cônes en terre cuite et en ressort, il est naturellement refroidi de la même manière que l’eau reste fraîche dans le pot. » 

Du refroidissement 

Le système de refroidissement fait passer l’eau à travers des cônes en terre qui facilitent le refroidissement par évaporation. Il a été personnalisé à l’aide d’une analyse informatique avancée et de techniques d’étalonnage modernes. 

Alors que l’équipe travaillait sur leur système, ils ont réalisé que la conception sur le modèle d’une ruche était parfaite. « Si vous regardez la structure d’une ruche, la géométrie est très efficace. Nous avons décidé d’utiliser des cercles concentriques, de sorte que deux surfaces – les surfaces intérieure et extérieure – se refroidissent lorsque l’air passe à travers », a déclaré l’arcitecte. 

L’invention de Monish a été sélectionnée parmi les 12 lauréats du Défi des modes de vie à faible émission de carbone en Asie-Pacifique, remportant une subvention de 10 000 USD de l’ONU Environnement. 

Dechen Tsering, directeur d’ONU Environnement pour la région Asie-Pacifique, a salué le système de refroidissement pour l’utilisation de zéro réfrigérant, comme les hydrofluorocarbures puissants, et une fraction de la puissance des unités ordinaires, affirmant qu’il montrait « la valeur de l’ingéniosité ». 

A la purification de l’air

Monish Siripurapu travaille maintenant à créer des versions plus petites du système qu’il a construit pour l’usine, afin que ces unités puissent être utilisées dans les cafés, les gares ferroviaires, les stations de métro et les destinations touristiques. 

Pour l’instant, il se concentre sur les systèmes de refroidissement extérieurs, mais il est également intéressé par l’utilisation de ses appareils pour purifier l’air, un bonus que l’équipe a découvert lors du développement. Ils utilisaient du chlore pour éliminer la mousse qui poussait sur les cônes en terre cuite. Mais ensuite, ils ont réalisé que la mousse pouvait en fait nettoyer l’air en extrayant des particules de carbone. 

« À New Delhi, la qualité de l’air est vraiment horrible. C’est quelque chose qui me dérange vraiment parce que je tousse sans cesse. Maintenant, au lieu de tuer la mousse qui pousse naturellement sur les tuyaux, nous amplifions la croissance pour les installations extérieures afin qu’elle devienne un purificateur naturel. Il existe un certain type de mousse qui mange toutes les particules de carbone », explique Monish Siripurapu. « C’est quelque chose qui nous passionne beaucoup. »