NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les adultes du 21ème siècle ne font pas assez d’activité physique

Une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient alerter l’opinion publique sur l’inactivité physique des adultes dans le monde. Selon les chiffres publiés par la branche santé de l’ONU, un quart de la population mondiale n’a pas une activité physique suffisante pour se prémunir contre les risques cardiovasculaire, le diabète et certaines formes de cancers.

La revue The Lancet Global Health a récemment publié les résultats d’une étude portant sur les tendances mondiales en matière d’activité physique. Il s’agit de la première étude sur cette thématique, et les résultats ne sont pas particulièrement satisfaisants aux yeux de l’OMS.

Il apparait en effet qu’en 2016, plus d’1,4 milliard d’adultes n’avaient pas une activité physique suffisante. Le problème serait plus important dans la population féminine : l’OMS estime qu’une femme sur trois et un homme sur quatre ne bougent pas assez pour rester en bonne santé.

Pire, les auteurs de cette étude soulignent le “peu de progrès” réalisés entre 2001 et 2016 au niveau de la pratique d’activité physique.

“Contrairement à d’autres risques majeurs pour la santé mondiale, les niveaux d’activité physique insuffisante ne diminuent pas dans le monde, et plus du quart des adultes n’atteignent pas les niveaux d’activité physique recommandés pour être en bonne santé”, estime en effet Regina Guthold, docteur à l’OMS.

Les recommandations de l’OMS préconisent au moins 150 minutes d’activité physique modérée (marche rapide, vélo, nage, jardinage…) ou 75 minutes d’activité physique vigoureuse (sports collectifs, course à pied…) par semaine pour un adulte entre 18 et 64 ans. En dessous de ces niveaux, les activités physiques sont considérées comme insuffisantes.

“Pour pouvoir en retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, les adultes devraient augmenter la durée de leur activité d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 300 minutes par semaine ou pratiquer 150 minutes par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue”, précise l’OMS.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !