NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Wonderbag, une invention géniale pour cuisiner en préservant la planète

Wonderbag, une invention géniale pour cuisiner en préservant la planète
Lorsqu’une famille utilise le Wonderbag de 3 à 4 fois par semaine, les économies de CO2 réalisées équivalent à la quantité produite par une petite voiture en 4 mois

Avec en tête l’envie d’aider les familles pauvres d’Afrique du Sud, tout en s’inscrivant dans une logique deprotection de l’environnement, Sarah Collins crée et développe depuis 2008 le Wonderbag, un sac isotherme fait pour cuisiner « vert ».

Préparez votre plat. Laissez-le quelques minutes sur la cuisinière afin que l’ensemble monte bien en température. Retirez-le du feu et placez votre marmite ou fait-tout dans le Wonderbag. Laissez cuire 1 à 5 heures, selon le menu. C’est ainsi que fonctionne le sac isotherme de Sarah Collins, bel hommage à la slow food, cette philosophie opposée au fast food et véritable art de vivre, et au slow cooking, pratique qui consiste à cuire ses aliments de façon écologique.

Impliquée dans le développement social, notamment en Afrique du Sud, Mme Collins a créé le Wonderbag pour les environs de Durban (Afrique du Sud), touchés par la pauvreté. Là-bas, les familles brûlent généralement de la paraffine, du bois ou des excréments de ruminants pour cuisiner, des éléments qui polluent les intérieurs et sont à l’origine de maladies respiratoires chroniques et de nombreux décès chaque année. Or, d’après la créatrice, chaque sac réduirait de 30 % les besoins énergétiques d’une famille. 150 000 Wonderbag seraient déjà utilisés en Afrique du Sud et auraient permit d’économiser 50 000 tonnes de CO2, un chiffre qui devrait grimper jusqu’à 5 millions d’exemplaires dans les 5 années à venir si l’on en croit les commandes quotidiennes.

1 heure pour faire cuire des légumes, 3 heures pour du poulet

Sur son site Internet, Mme Collins vante les atouts de son sac « magique ». Elaboré à partir de tissu rempli de polystyrène recyclé, le Wonderbag réduit les émissions de CO2 dues à la cuisine et diminue le risque d’accidents domestiques. Grâce à lui, il devient en outre impossible de faire brûler son repas ! Le temps de cuisson nécessaire n’est évidemment pas adapté à tout le monde, ni à toutes les recettes. Pour faire cuire du riz, il faut par exemple compter une heure, 5 pour laisser mijoter un plat à base de viande qui prendrait 20 minutes sur une cuisinière à gaz. 5 heures de cuisson ne veut cependant pas dire 5 heure devant les fourneaux, et si mieux vaut ne pas être pressé, le sac permet de dégager du temps pour d’autres activités pendant que le plat cuit sans surveillance.

Et Mme Collins ne manque décidément pas d’arguments pour vendre le Wonderbarg. Sa petite entreprise aurait ainsi généré 645 emplois depuis septembre, et plus de 8 000 postes devraient être créés d’ici à 2016. Le Wonderbag est-il vraiment merveilleux ? Pour le savoir, il faudra l’essayer.

Crédits photos : Wonderbag (Mark Lanning / Lisa King)
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/alimentation-bio/id3041029 Alimentation Bio | Pearltrees

    [...] Sur son site Internet, M me Collins vante les atouts de son sac « magique ». Wonderbag, une invention géniale pour cuisiner en préservant la planète | zegreenweb [...]

  • Romy Na

    Le “wonderbag” n’est pas une idée nouvelle. Il a été utilisé en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso notamment) il y a environ une quizaine d’années. Je l’ai moi-même utilisé et je peux confirmer qu’il est génial. Malheureusement, ce produit n’a pas bénéficié de la promotion et de la sensibilisation nécessaires et il est devenu introuvable. Dommage!. 

  • https://buzzudemy.com/coupon-tag/top/ strategies

    strategies…

    [...]Wonderful story, reckoned we could combine a handful of unrelated information, nonetheless really really worth taking a appear, whoa did a single learn about Mid East has got additional problerms at the same time [...]…