NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Waste Land, un documentaire citoyen et artistique

Waste Land, un documentaire citoyen et artistique
Waste Land sort le mercredi 23 mars au cinéma.

Nominé pour l’Oscar 2011 du meilleur documentaire et récompensé par le public lors du dernier Festival de Sundance 2010, le documentaire réalisé par Lucy Walker sortira demain sur les écrans français. Ce long-métrage met en lumière les œuvres photographiques de l’artiste brésilien domicilié à Brooklyn (New York) Vic Muniz.

Pendant trois ans, la cinéaste a suivi cet homme hors du commun issu d’une famille modeste de Sao Paulo jusqu’à Jardim Gramacho, dans la banlieue de Rio de Janeiro (Brésil), où pauvreté et opulence s’affrontent et où se situe l’histoire. M. Muniz voulait photographier les « catadores » (NDLR : des ramasseurs de déchets recyclables) dans la plus vaste décharge du monde. Pour animer ses mises en scènes, il a d’abord utilisé des objets et matériaux sortant tout droit des poubelles de la ville, avant de saisir des scènes inédites et éclatantes de vérité grâce à son étroite collaboration avec les « catadores ».

A travers ce documentaire exceptionnel, qui reflète parfaitement le désespoir et la dignité de ces hommes de « l’ombre », la réalisatrice britannique a souhaité proposer une réflexion sur la responsabilité de l’artiste envers son environnement, en se basant sur l’idée utopique qu’une œuvre d’art peut parfois changer une vie, ainsi celle de M. Muniz. Sculpteur à ses premières heures, l’artiste s’est très vite tourné vers la photographie. Adepte de matériaux aussi inattendus les uns que les autres, cet artiste à la renommée internationale en a fait sa marque de fabrique personnelle, ayant par exemple repris avec du chocolat les célèbres images d’Andy Warhol.

Auréolé de succès mais aussi très controversé, M. Muniz a notamment été exposé lors de la quarante-neuvième biennale de Venise (Italie) en 2001 ou encore au MAM (Musée d’Art Moderne), là où il a exposé pour la première fois les photos dont il est question dans le film.

Mme Walker, elle, a toujours été intéressée par les problèmes liés aux déchets, la difficulté de s’en débarrasser mais aussi ce qu’ils racontent de notre vie et pourquoi ils nous dérangent. Sa rencontre avec M. Muniz en 2006 a été le détonateur de la réalisation de Waste Land, et pour cause : ils ont les mêmes préoccupations. Vibrant, son hommage aux « catadores » égaye leur quotidien morose. Quant à la bande originale, elle est signée Moby. La cerise sur le gâteau.

A gagner : 8 invitations pour le film WASTE LAND

Les 8 premiers à envoyer un mail l’adresse eurozoom@eurozoom.fr gagneront une invitation aller voir le film en salles.

Merci de préciser dans l’objet du mail “JEU CONCOURS WASTE LAND / ZEGREENWEB”

Et dans votre mail vos nom, prénom, adresse postale, numéro de téléphone et adresse email, afin que nous puissions vous contacter facilement en cas de gain.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    J’attends ça avec impatience !
    Demain première heure c’est sur !

  • vtourisme

    Je pense être arrivé bien trop tard pour le concours…dommage mais j’irai quand même au cinéma pour le voir !

  • fredred

    J’avais vraiment hâte qu’il sorte !