NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Vers une nouvelle marée noire dans le Golfe du Mexique ?

Vers une nouvelle marée noire dans le Golfe du Mexique ?
La découverte de traces d'hydrocarbures non loin du puits Macondo fait ressurgir le spectre d'une nouvelle marée noire dans le Golfe du Mexique.

Et si l’histoire se répétait ? Un an et demi après le drame Deepwater Horizon, funeste saga dont les médias ne parlent plus bien que des écosystèmes marins entiers aient été réduits en bouillie noire, l’hypothèse n’a malheureusement rien de fantaisiste, sachant que les forages ont repris dans le Golfe du Mexique et que les groupes pétroliers pêchent toujours par irrévérence environnementale.

Les déboires de BP en Alaska, ceux d’Exxon Mobil dans la rivière Yellowstone et ceux de Shell dans le Delta du Niger (Nigeria) et en Mer du Nord prouvent que les profonds changements en matière d’encadrement sécuritaire réclamés par la commission d’enquête sur la marée noire dans le Golfe du Mexique nommée par la Maison Blanche n’ont toujours pas eu lieu, ni aux États-Unis ni ailleurs, en amont comme en aval. À partir de là, surtout avec un Congrès au sein duquel les républicains, « fossiles » jusqu’à la déraison, détiennent la majorité, la crainte d’un nouveau Tchernobyl pétrolier au large de la Louisiane apparaît légitime.

Elle l’est d’autant plus que BP, qui aura finalement réussi à s’en tirer à très bon compte,  pourrait avoir échoué à résorber le tristement célèbre puits Macondo. Des tâches suspectes d’hydrocarbures viennent en effet d’être repérées non loin de là, à proximité de deux sites d’exploration abandonnés. La direction de la multinationale a beau avoir indiqué avoir dépêché des mini-sous-marins et avoir nié toute corrélation avec la reprise de ses activités dans la région, on peut comprendre le scepticisme des enquêteurs locaux.

Il n’en fallait en tout cas pas davantage pour faire rejaillir le spectre d’une nouvelle giga-marée noire, quand bien même des sources sûres ont rapporté que la multinationale britannique a envoyé quarante bateaux sur place. Peuvent-ils empêcher une nouvelle déferlante de brut, surtout si comme le redoutent certains experts les hydrocarbures devaient en fait provenir des fissures dans le plancher océanique provoquées par les ingénieurs de BP pour tenter de boucher le puits ? Il se trouve qu’auquel cas il n’existerait aucun moyen logistique d’arrêter la fuite… Il y a de quoi trembler, c’est pourquoi nous tremblons.

Crédits photos : flickr – Louisiana GOHSEP
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/environnement-par-la-cftc-hus/p/392970472/vers-une-nouvelle-maree-noire-dans-le-golfe-du-mexique Vers une nouvelle marée noire dans le Golfe du Mexique ? | Environnement par la CFTC HUS | Scoop.it

    [...] Vers une nouvelle marée noire dans le Golfe du Mexique ? [...]