NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Un papetier italien transforme les algues vertes en papier « green »

Un papetier italien transforme les algues vertes en papier « green »

Présentes dans de nombreuses mers du globe, les algues constituent une très riche variété d’espèces. Parfois utilisées « brutes » en cuisine – on pense bien sûr ici à la gastronomie japonaise -, on les retrouve aussi dans de nombreux plats préparés sous forme d’additifs alimentaires ou d’agents de texture. Certaines d’entre elles entrent par ailleurs dans la composition de cosmétiques et d’autres servent à fabriquer des biocarburants de troisième génération.

Au chapitre des algues nocives pour l’environnement, on trouve bien sûr les tristement célèbres algues vertes, qui empoisonnent régulièrement le littoral breton, mais également les algues bleues, moins médiatisées quoique tout aussi nuisibles. Les unes comme les autres menacent en effet l’équilibre des écosystèmes, qu’elles colonisent, et posent un sérieux problème de santé publique quand elles s’échouent sur les rivages avant de se décomposer à l’air libre. Rappelons qu’elles produisent alors de l’hydrogène sulfuré, un gaz toxique responsable de la mort de nombreux sangliers l’été dernier en Bretagne.

Une entreprise italienne est venue la semaine dernière dans la région proposer sa solution, non pas pour limiter leur prolifération – il faut plutôt se tourner du côté des pouvoirs publics et des agriculteurs pour cela – mais pour utiliser les algues  une fois collectées sur nos plages. Depuis 1992, le papetier Favini s’emploie à valoriser cette « ressource » à la demande de la municipalité de Venise dont la lagune se trouve elle aussi envahie l’été par des algues vertes. Et l’entreprise italienne fait fort, d’abord en transformant un déchet toxique en bien de consommation, ensuite en utilisant moins de bois pour fabriquer la pâte à papier, laquelle est « remplacée » jusqu’à 80 % par les algues collectées.

Le bois utilisé pour fournir de 20% à 70% de la pâte à papier nécessaire à la fabrication des produits de la gamme Shiro Alga Carta est par ailleurs certifié FSC. De même le papetier utilise des certificats d’électricité verte pour donner un caractère 100% écolo à sa ligne de produits. Favini s’approvisionne donc désormais en Bretagne, où elle a acquis 130 tonnes d’algues vertes entre 2009 et 2010, mais également en Asie. Une bonne idée en attendant de dégager une « vraie » solution pour ne plus retrouver chaque été des algues vertes sur les plages bretonnes.

Crédits photos : flickr - Thesupermat
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/environnement-par-la-cftc-hus/p/559251068/un-papetier-italien-transforme-les-algues-vertes-en-papier-green Un papetier italien transforme les algues vertes en papier « green » | Environnement et Energies Autrement | Scoop.it

    [...] Un papetier italien transforme les algues vertes en papier « green » [...]