NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Un cachalot retrouvé mort avec 6 kilos de plastique dans l’estomac

Les scientifiques estiment que ce ne sont pas moins de 100 tonnes de déchets qui finissent chaque seconde dans les océans et les mers de notre planète. Une grande partie de ces déchets est constituée de matières plastiques qui polluent les plages et les fonds marins et mettent en danger les espèces marines. La presse indonésienne vient de se faire le relai de cette pollution des espaces maritimes en annonçant qu’un cachalot avait été retrouvé mort sur une plage de Célèbes avec près de 6 kilos de plastique dans l’estomac.

Comme dans la majeure partie du globe, l’Indonésie fait face depuis plusieurs années à une forte hausse de la pollution de ses espaces maritimes. Il fait dire que cet archipel situé en Asie du Sud-Est est le deuxième producteur mondial de déchets marins après la Chine. Avec ses 255 millions d’habitants et ses milliers de touristes, l’Indonésie rejettent environ 1,29 million de tonnes de déchets en mer chaque année.

Ce phénomène provoque bien évidemment de sérieux dégâts sur les écosystèmes marins. Depuis quelques années, les écologistes s’alarment notamment de la dégradation de la santé des espèces vivantes qui peuplent les espaces bleus bordant les milliers d’îles indonésiennes.

Et c’est d’une bien triste manière que ce problème de déchets vient d’être illustré. Les autorités du Parc National de Wakatobi ont en effet retrouvé un cachalot mort avec 6 kilos de plastique dans l’estomac. Sa carcasse de 9,5 mètres de long contenait de nombreux objets en plastique : des verres, des sacs, des tongs ou encore des bâches et du raphia.

La cause exacte du décès n’a pas encore été établie mais il est fort probable que la mort ait été provoquée par l’ingestion de toute cette matière plastique, estime Dwi Suprapti, coordinateur de l’organisation de défense de l’environnement pour les espèces marines.

Wakatobi est un archipel situé dans le sud-est de l’île indonésienne de Célèbes. Composé de quatre îles pittoresques, ce district bénéficie notamment de la présence d’une réserve marine où se trouvent des récifs coralliens exceptionnels et de nombreuses espèces de poissons. Les autorités de ce district ont cependant demandé de l’aide au gouvernement central pour faire face au problème des déchets qui menacent l’équilibre de cet écosystème.

Le gouvernement de l’archipel indonésien s’est engagé à réduire de 70% le volume des déchets qui polluent ses espaces maritimes. Cet objectif, fixé d’ici l’horizon 2025, sera cependant difficile à atteindre en raison du manque de prise de conscience de la population et des faibles moyens des infrastructures.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !