NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le TER Ecomobile, locomotive de l’écologie

Le TER Ecomobile, locomotive de l’écologie
La région Poitou-Charentes est la première de France à mettre sur rail des trains équipés de panneaux photovoltaïques

La SNCF a récemment mis en place son propre système de vélos en libre-service et s’est engagée dans un vaste (et ambitieux) programme d’écologisation de ses infrastructures. Elle a poursuivi sa mise en conformité avec les standards actuels du développement durable début juillet en offrant un lifting solaire à l’une de ses locomotives. Le premier TER surmonté de panneaux photovoltaïques, baptisé TER Ecomobile, a ainsi été présenté aux yeux du public en présence de Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes. Il sera mis à l’épreuve durant trois ans afin de prouver sa viabilité.

L’énergie solaire ne propulsera cependant pas ce TER Ecomobile vers des records de vitesse dans la mesure où il continuera de rouler au diesel. Les panneaux photovoltaïques se chargeront en fait d’éclairer et de rafraichir les voyageurs en alimentant en électricité les systèmes d’éclairage et de climatisation. « Cela permet d’avoir une autonomie énergétique sur tout ce qui est éclairage et ambiance lumineuse mais aussi de recharger les batteries pendant les arrêts, apportant une autonomie nouvelle qui évitera un certain nombre de pannes », précise le bien nommé Claude Solard, directeur TER à la SNCF.

Pour optimiser l’utilisation de ses installations solaires, le groupe de transports publics a du reste équipé l’ensemble de ses TER Ecomobile de diodes peu gourmandes en énergie mais également de films sur les vitres pour améliorer l’isolation des wagons. Ces équipements permettront d’économiser jusqu’à 3 000 kilowattheures (KWh) d’électricité, soit l’équivalent de 12 tonnes de CO2 par an et par train.

Si les premiers tests sont concluants, des TER Ecomobile pourraient à terme essaimer à travers tout le territoire français. Les passagers du réseau SNCF hors Poitou-Charentes devront tout même patienter jusqu’en 2013 pour monter à bord de ces trains du futur.

Crédit photo : Flickr – marsupilami92
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • alain b

    A quand des mini-éoliennes sur les toits des locomotives ? Avec la vitesse ça pourrait le faire non ?