NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Tous les feux sont au vert pour les voitures de Tesla

Tous les feux sont au vert pour les voitures de Tesla
Tesla Motors cherche à asseoir son indépendance financière et ne plus être sous perfusion des prêts gouvernementaux. Son entrée réussie en Bourse est un premier signe encourageant dans cette voie

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour le chantre de la voiture de sport électrique aux Etats-Unis. Introduction en Bourse réussie, nouveau modèle de Roadster annoncé pour l’année prochaine : la société d’Elon Musk semble être en passe de réussir la délicate étape de l’expansion.

Jusqu’à son entrée sur l’indice Nasdaq le 29 juin dernier à la Bourse de New York le doute planait sur la santé financière de Tesla. Les dettes de son actionnaire principal, le créateur de PayPal Elon Musk, faisaient s’interroger sur la viabilité économique du constructeur automobile américain. Le premier jour de cotation a toutefois permis de clarifier la situation et de redonner de l’optimisme aux actionnaires, le titre ayant en effet commencé sa vie boursière par une progression de 40.53%, avec un cours de 23.89 dollars (19 euros) le premier jour de cotation.

Passer à l’échelon supérieur

Cette introduction en Bourse de 13.3 millions d’actions était le symbole de la réussite prochaine – ou de l’échec – de l’entreprise, qui n’a jusque là jamais réussi à être rentable mais dont le potentiel économique et commercial est prometteur. Le prix d’ouverture de 17 dollars (14 euros) était déjà supérieur aux attentes les plus optimistes, ce qui constituait un premier bon signe que les places boursières ont donc confirmé. Plombée par des pertes de plus en plus pharaoniques (280 millions de dollars – soit 221 millions d’euros – pour 2009), alors même que Toyota s’est allié avec Tesla en lui achetant pour 50 millions de dollars d’actions (environ 39,5 millions d’euros) et que le département de l’Energie américain lui a octroyé un prêt de 465 millions de dollars (367 millions d’euros)., la situation financière de l’entreprise californienne pourrait donc gagner en stabilité dans les mois qui viennent.

Le Roadster de Tesla n’est pour l’heure qu’un privilège réservé à quelques personnes fortunées, dont des célébrités comme l’acteur George Clooney et le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, mais son entrée en bourse symbolise l’évolution du petit constructeur de la Silicon Valley au niveau supérieur. Tesla Motors est en outre le premier constructeur automobile à faire son entrée sur les marchés financiers depuis les années 1950, dans un contexte marqué par les difficultés de Ford et la dislocation du géant General Motors.

Le Roadster poursuit sa mue

Et ce n’est peut-être que le début d’une aventure potentiellement gigantesque. Le groupe a ainsi dévoilé la version 2.5 de son Roadster, nouvelle génération de voitures électriques de sport révolutionnaires. « Bien que le développement du modèle S soit notre principal objectif, il est manifeste que nous accordons toujours une grande attention à l’amélioration du Roadster Tesla », a commenté M. Musk, selon lequel « ces améliorations sont le résultat direct des réactions (des) clients et n’interviennent qu’un an après la sortie du Roadster 2.0, signe de la cadence exceptionnelle à laquelle (le constructeur innove) ». « Dans la mesure du possible, nous allons également offrir à nos clients existants la possibilité d’obtenir les améliorations désormais disponibles dans la version 2.5 », a-t-il ajouté. Rien n’a cependant filtré sur les prix.

Ce dernier point est pourtant important. C’est en effet au niveau des tarifs que se situent les nouveaux terreaux de développement pour Tesla, lui offrant l’autoroute espérée vers les bénéfices tant attendus. On sait toutefois que le constructeur lancera en 2012 un nouveau modèle à 50 000 dollars. De son succès dépendra peut-être l’entrée de la société d’Elon Musk dans la cour des grands. « C’est un peu un référendum sur le futur des voitures électriques », a corroboré John O’Dell, membre du cabinet spécialisé Edmunds. Confronté à des concurrents présentés par les géants Volkswagen, General Motors ou encore Ford, David-Tesla n’a toutefois pas l’air d’avoir peur de combattre ces Goliath.

Crédit photo : Flickr – Berlin13407
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • greenauto

    Ça c’est un roadster ! ;-)
    Vivement sa sortie !