NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Tour de France 2011 : quand les rues d’Aurillac se transforment en éco-festival

Tour de France 2011 : quand les rues d’Aurillac se transforment en éco-festival
Grâce à l’éco-festival d’Aurillac, la préfecture du Cantal se voit attribuer chaque année le titre de « capitale du théâtre de rue »

En tête du classement général du Tour de France 2011 depuis dimanche, à l’issue d’une neuvième étape polémique, le Français Thomas Voeckler et ses adversaires ont eu droit hier à une journée de repos et partent ce matin d’Aurillac (Cantal) pour rejoindre Carmaux (Tarn).

C’est la septième fois qu’Aurillac fait partie des villes-étapes de la Grande Boucle. Il est toutefois un autre évènement qui, lui, revient tous les ans depuis 1986 : le Festival international de théâtre de rue, au cours duquel les artères de la ville se transforment en scènes ambulantes pendant quatre jours.

Organisé par l’association ECLAT, l’évènement réunit chaque année plus de 100 000 personnes (la ville compte 30 000 habitants), ainsi qu’une vingtaine de troupes auxquelles s’ajoutent près de 400 compagnies de passage. Une telle effervescence suppose également une pollution que les responsables du festival s’emploient néanmoins à combattre, insistant entre autres sur la réduction des déchets. Ils utilisent ainsi le moins de papier possible et préfèrent se servir des nouveaux outils de communication pour transmettre les informations (newsletter, programme, etc.) et les modalités d’inscription des compagnies au Festival. Et quand la missive devient inévitable, c’est du papier recyclé qui remplit les bacs des imprimantes…

TDF 2011 : l'éco-festival d'Aurillac

A l’image d’autres festivals comme les Vieilles Charrues, la manifestation a par ailleurs abandonné les verres en plastique, remplacés par des gobelets réutilisables. De même des points d’eau sont installés dans les rues de la ville afin de réduire les rebuts générés par les bouteilles en plastique. Quant aux structures mises à disposition des troupes pour leurs spectacles de rue, il n’est pas rare qu’elles soient redéployées d’une année sur l’autre.

Afin de réduire l’empreinte environnementale générée par les déplacements, la direction a également misé sur des transports en commun aux coûts attractifs. Grâce à un partenariat avec la SNCF, les visiteurs peuvent en effet profiter de tarifs préférentiels sur le TER en Auvergne pendant les mois de juillet et août. Durant les dates du festival, soit du 16 au 20 août, les jeunes de 16 à 25 ans pourront même circuler sur le réseau ferroviaire moyennant un euro. Des navettes gratuites seront aussi mises à disposition pendant toute la durée de l’évènement et permettront notamment de relier les lieux de rendez-vous théâtraux excentrés.

Encore une belle initiative locale donc, qui permet de concilier culture, festivités et éco-responsabilité. Le tout en plein été, donc sous un beau soleil si tout va bien…

Crédits photos : Wikimedia Commons – B.navez / flickr – remiforall, Rémi Vincent
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • fredred

    Pas mal du tout !

  • hyper ecolo

    Très très jolie ville !