NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Tour de France 2011 : l’île de Noirmoutier agit pour la préservation de l’environnement

Tour de France 2011 : l’île de Noirmoutier agit pour la préservation de l’environnement
Cette année, le Tour de France part de Vendée, au passage du Gois. L’occasion de se pencher un peu sur les actions menées par l’île de Noirmoutier pour la préservation de l’environnement

Ca y est, le coup d’envoi est donné, la 98ème édition du Tour de France est lancée ! Cette année, le départ sera donné depuis le célèbre passage du Gois (Vendée) et les coureurs rejoindront le Mont des Alouettes (Vendée) après après 191,5 kilomètres de course (NDLR : pas de prologue sur le Tour cette année). Sur l’île de Noirmoutier (NDLR : qui est reliée au continent notamment par le passage du Gois), on attend le départ de la Grande boucle avec impatience. Pour éviter que les amateurs de cyclisme ne prennent leur voiture pour se rendre au départ de la course, la commune de Noirmoutier-en-l’Ile a mis en place un système de navette gratuite.

Ils pourront en effet emprunter le « Gratibus » en ayant pris soin de s’inscrire avant auprès de l’office du tourisme. Ce système, mis en place par la commune, ne démarre normalement qu’à la mi-juillet et ne s’arrête qu’à la fin de l’été, mais cette année, le Tour de France lui fait reprendre du service un peu plus tôt. « Cette navette gratuite permet de désengorger le centre-ville mais aussi les routes aux alentours. Mais nous l’avons surtout mise en place dans une optique de protection de l’environnement » explique Magali Maingret du service de communication de la mairie. « A l’arrivée des beaux jours, les touristes affluent et les voitures sont nombreuses. Nous voulons préserver nos espaces et notre environnement et éviter au maximum la pollution émise par tous ces véhicules » reprend-elle. L’année dernière, aux côtés du « Gratibus » il y avait le « Gratibulle », une navette électrique qui se déplaçait dans le centre-ville. Mais cette année, pour des problèmes techniques elle ne sera pas de la partie. « On va beaucoup la regretter.  En termes de respect de l’environnement notre Gratibulle était plutôt performante » explique Mme Maingret.

Un peu plus loin sur l’île de Noirmoutier, à Barbâtre, l’association pour le développement du bassin-versant de la Baie de Bourgneuf, œuvre dans le cadre du projet Natura 2000 (NDLR : un projet européen de préservation de la biodiversité). Julie Ayçaguer est chargée d’accomplir les différents objectifs fixés par le projet. Elle travaille à la fois avec les particuliers, les entreprises privées mais aussi les collectivités locales. « Par exemple, avec les agriculteurs, nous travaillons sur les questions de fertilisation ou de fauche tardive pour laisser aux oiseaux le temps de nicher dans les parcelles » explique-t-elle. « Nous intervenons aussi auprès des particuliers pour tout ce qui est travaux de restauration allant dans le sens d’une mise en valeur écologique, ou susceptibles de participer à la sauvegarde des milieux. Par exemple, des creusements de mares ou des opérations de lutte contre des espèces invasives» reprend-t-elle. Le programme Natura 2000 permet à de nombreuses espèces végétales de se développer, notamment le mimosa et les arbousiers, typiques de l’île.

De nombreuses actions de protection de l’environnement sont donc entreprises. Mais l’île de Noirmoutier doit faire face depuis quelques années à un nouveau problème : les algues vertes, véritables fléaux sanitaires, qui auparavant ne touchaient que le nord de la Bretagne. Mais il semblerait qu’elles s’emparent petit à petit des côtes de l’île. Il y a deux ans, deux plages avaient d’ailleurs été fermées durant la pleine saison. Des événements qui doivent amener les pouvoirs publics à sérieusement se pencher sur les risques que fait peser l’agriculture intensive sur les plages bretonnes et vendéennes.

Crédits photos : flickr - Philippe C / Calyps
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Décidément, cette jolie île a de quoi faire parler d’elle !

  • polo

    Et pr changer c’est les actes anthropiques qui sont la cause de ce dégradement environnemental …