NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

TDF 2011 : les « pistes vertes » de Serre-Chevalier

TDF 2011 : les « pistes vertes » de Serre-Chevalier

Après un bref passage en Italie, le Tour de France revient au pays. Pour cette dix-huitième étape, les coureurs vont devoir repousser leurs limites avant d’atteindre le sommet du col du Galibier (Hautes-Alpes), à 2 645 mètres d’altitude, soit la plus haute arrivée de l’histoire centenaire de la Grande Boucle.

Ce site-étape est la porte d’entrée de la vallée de Serre-Chevalier, l’une des plus importantes stations de ski de France. Entre un paysage riche en biodiversité et une économie largement tributaire des sports d’hiver, la station a bien compris tous les avantages qu’elle a à tirer de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique.

Comme d’autres, elle s’est engagée dans un projet green en conformité avec la charte Agenda 21 des Hautes-Alpes et dont le gouvernement a reconnu la légitimité en mars dernier en le nommant « Agenda 21 Local ».

La station de Serre-Chevalier est par ailleurs certifiée QSE (Qualité Sécurité Environnement) et Norme ISO 14 000. Des titres mérités, les autorités locales multipliant les actions éco-responsables.

Soucieuse de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), elles ont notamment mis en place un réseau important de navettes internes et extérieurs au site, de surcroît gratuites pour les détenteurs de forfaits. Pour achever d’encourager les touristes à opter pour un mode de transports doux, l’Office du Tourisme a également lancé un tirage au sort l’hiver dernier avec séjour d’été à la clef pour ceux qui auront choisi de prendre le train.

En termes de gestion des déchets, la station incite les skieurs à devenir éco-responsables. Le site Internet de Serre-Chevalier a en effet mis en place une page de sensibilisation à même de faire tilt. « Sous la neige vivent ou hibernent animaux, végétaux et tout un écosystème sensible et vulnérable. Adoptons tous les bons gestes qui permettent de garder la montagne intacte », enjoint-elle en guise de préambule. Et d’inciter les touristes à utiliser des cendriers de poches, entre autres exemples flanqués d’une liste – assez effrayante puisqu’y figure aussi leur durée de vie – des différents déchets présents dans la nature… Des boîtes de recyclage pour toute la documentation distribuée (forfaits, plans des pistes, etc.) ont également été installées et des journées de nettoyage sont organisées au mois de juin, en collaboration notamment avec les écoles et les collectivités.

Il n’y a cependant pas que la montagne qui compte à Serre-Chevalier : située non loin du Parc Régional des Ecrins, la station propose aussi, en période estivale, de découvrir une flore et d’une faune exceptionnelle, en particulier le jardin alpin du Lautaret, lequel héberge plus de 1500 espèces végétales soigneusement entretenues par les étudiants de l’Université de Grenoble (Isère). Entre montagne et nature, Serre-Chevalier sait rendre hommage au paysage unique qui l’entoure !

Crédits photos : flickr - Soumei Baba / Frédérique Voisin-Demery
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • polo

    C’est déjà un bon début !

  • lilou

    Oui, c’est bien déjà

  • http://www.24jt537fh3wvt54wfgesds.com/ 24jt537fh3wvt54wfgesds

    Title…

    [...]Here are a few of the web pages we advocate for our visitors[...]…