NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Tanzanie : le gouvernement veut exploiter une mine d’uranium dans un site classé au Patrimoine mondial de l’humanité

Tanzanie : le gouvernement veut exploiter une mine d’uranium dans un site classé au Patrimoine mondial de l’humanité
Le gouvernement tanzanien souhaite exploiter une mine d’uranium dans le parc de Selous, pourtant classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO

Le Kazakhstan est aujourd’hui le plus gros producteur d’uranium mondial, avec à lui seul 28% de la production globale, et possède quatre des dix plus grandes mines en exploitation de la planète. D’autres pays aspirent également à exploiter leur potentiel, la Tanzanie étant le dernier en date. Si les pouvoirs publics devaient persister, elle rejoindrait sur le continent noir la Namibie et le Niger, tous deux déjà très investis dans l’exploitation de mines d’uranium.

Après avoir envisagé la construction d’une route deux-voies bitumée à travers le parc national du Serengeti, c’est aujourd’hui celui de Selous, deuxième réserve animalière d’Afrique et classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), qui est menacé. Sur les 54 600 km² que compte le parc, ses réserves en uranium ont été estimées à 24 400 tonnes. De quoi susciter des convoitises et notamment celles de l’entreprise australienne Mantra Resources.

« L’exploration et les préparatifs d’ouverture se poursuivent », a indiqué le ministre de l’Energie tanzanien William Ngeleja. La mine ne sera toutefois pas ouverte avant fin 2012 pour «respecter plusieurs conditions posées par le comité de l’Unesco », a-t-il précisé.

Rappelons que l’exploitation d’uranium a des conséquences irréversibles sur l’environnement. Lorsqu’il reste à l’état naturel, le minerai ne représente aucun danger mais une mine d’uranium en exploitation produit d’importantes quantités de déchets, en particulier le radon, un gaz invisible et inodore radioactif. La faune, la flore mais aussi l’espèce humaine y sont directement exposés. D’autres substances comme l’acide sulfurique et les métaux lourds peuvent aussi provoquer d’importants dommages. M. Ngeleja s’est toutefois dit « optimiste » quant à un feu vert de l’UNESCO, laquelle devrait  envoyer une équipe en Tanzanie pour procéder à des vérifications. Le ministre du Tourisme et des Ressources naturelles Ezekiel Maige a quant à lui rapporté que l’équipe en question, qu’il a récemment rencontré au siège de l’organisation à Paris, lui a donné un accord conditionnel.

L’UNESCO ne s’est cependant pas encore officiellement exprimée, et il est à craindre que même un avis négatif ne dissuade pas les autorités tanzaniennes. Celles-ci, quelle que soit la tournure que peuvent prendre les débats, viennent en effet de prouver que les pressions populaires sont insuffisantes pour leur faire renoncer à leurs desseins originaux. A un axe en bitume traversant le parc de Seregenti pourrait aux dires de M. Maige se substituer une route gravillonnée. Une toute petite nuance.

Crédits photos : flickr – Gail Johnson / BBM explorer
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • polo

    Quand est ce que les gens vont arrêtez de détruire notre planète juste pour satisfaire leur besoin primaire d’avoir toujours plus d’argent ?

  • hyper ecolo

    Ils sont vraiment tarés… Le profit, encore et toujours, aux dépens de toutes choses.

  • vtourisme

    C’est incroyable qu’après tout ce qui se soit passés récemment dans l’actualité, que des hommes puissent penser a extraire de l’uranium. Je suis choqué !

  • http://www.cnwy54wy54wy54wy5435te4c5t34.com/ cnwy54wy54wy54wy5435te4c5t34

    Title…

    [...]just beneath, are numerous completely not associated internet sites to ours, nonetheless, they are certainly worth going over[...]…

  • http://www.3tnxyc3ut5x45wmtcy5454tnc3c.com/ 3tnxyc3ut5×45wmtcy5454tnc3c

    Title…

    [...]we came across a cool web page which you could delight in. Take a search when you want[...]…