NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Starbucks songe enfin à recycler ses tasses

Starbucks songe enfin à recycler ses tasses
Starbucks a de tout temps été confronté au problème du recyclage de ses tasses en papier et en plastique. La solution que le groupe de Seattle semble vouloir privilégier est de réutiliser les trois milliards d’exemplaires distribués chaque année

Starbucks a beau multiplier les initiatives responsables, que ce soit le recours à du café issu de cultures équitables ou la construction d’échoppes énergétiquement efficaces, il subsiste un gros point noir dans sa politique écologique.

Il n’y avait jusque là que les clients qui proposaient des idées pour réutiliser les tasses de la société américaine, comme l’a récemment montré un concours de recyclage sponsorisé par Starbucks lui-même. Le groupe de Seattle semble toutefois désormais disposé à agir directement . Malgré les réticences de certains de ses actionnaires visiblement peu sensibles à la question du gaspillage, Starbucks devrait ainsi commencer à généraliser la réutilisation de ses célèbres tasses, en commençant par ses boutiques de Chicago et de Seattle. Pour l’heure, seul le destin de celles des enseignes chicagoanes est connu : à partir de cet automne, elles devraient être envoyées à une usine de fabrication de papier à Green Bay (Wisconsin) où les tasses seront transformées en serviettes.

De plus en plus de villes où le groupe est implanté se mettent à l’heure du recyclage. Déjà rendu obligatoire par la législation locale dans l’Ontario et à San Francisco, la récupération des tasses de Starbucks s’effectue maintenant dans environ 5% des boutiques du groupe (NDLR : précisément 399 sur les quelque 7 529 magasins que l’entreprise compte aujourd’hui dans le monde). Au siège même du groupe, à Seattle, l’entreprise cherche désormais à répondre à une nouvelle ordonnance municipale sur le recyclage et le compostage pour les restaurants.

En retard sur le tableau de marche

Il faut toutefois tempérer cette nouvelle en se rappelant que l’un des objectifs que s’était fixé le groupe il y a deux ans dans ses rapports de développement durable, à savoir le recyclage de ses tasses dans l’ensemble de ses boutiques d’ici à 2015, semble à l’heure actuelle tout à fait inatteignable. Ce retard s’explique notamment par les réticences de certains responsables de magasin, lesquels considèrent avoir déjà bien assez à faire avec la gestion de boutiques exigeantes en termes de turn-over, de management et d’organisation pour ne pas avoir à gérer des missions supplémentaires.

Starbucks pointe de son côté le manque de débouchés pour ces déchets. C’est aussi pour cette raison que le groupe s’est décidé à sponsoriser la Betacup Competition, pour que l’option du recyclage soit progressivement supplantée par celle de la réutilisation. Une autre ambition du groupe est d’ailleurs de servir 25% de ses boissons dans des ustensiles réutilisables à l’horizon 2015, contre à peine 2% aujourd’hui. Les dernières mesures de Starbucks à Chicago et Seattle devraient permettre d’économiser 6 000 tonnes de déchets chaque année. C’est déjà ça de gagné.

Crédit photo : Flickr – thoughts give birth to reality
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !