NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Sea Shepherd : nouvelle campagne de défense des baleines aux Féroé

Sea Shepherd : nouvelle campagne de défense des baleines aux Féroé
Aux Îles Féroé, au moins 1 000 baleines pilotes sont tuées chaque année durant le « Grind »

Les autorités bahaméennes ont frappé un grand coup en interdisant la pêche au requin dans les eaux territoriales de l’archipel. Radicale, la mesure devrait signifier, à condition bien sûr d’être appliquée, la fin de l’odieuse pratique du « shark-finning ». On le sait, les requins ne sont cependant pas les seuls, loin de là, à faire l’objet de massacres en règle. Dans l’océan, les dauphins et les baleines sont eux aussi traqués, pour des motifs le plus souvent scabreux et dont certains relèvent même la tradition barbare. Insupportable pour l’ONG Sea Shepered, engagée de longue date dans la protection de la biodiversité marine et qui après avoir fait plier les baleiniers japonais durant l’opération « No Compromise » doit lancer d’ici quelques jours la campagne « Ferocious Isles » dans les Îles Féroé.

Rappelons que les Féroïens se livrent chaque année à un rituel des plus lugubres : « le Grind ». Après avoir repéré les familles de cétacés de passage au large des îles, des pêcheurs les entraînent près du rivage où hommes, femmes et enfants de tous âges se livrent ensuite à un véritable dépeçage, découpant en morceaux les globicéphales avant de jeter leurs corps dans une fosse commune sous-marine.

Il y a tout juste un an, l’association avait dépêché l’un de ses membres sur l’archipel, où il avait pu constater par lui-même la réalité du terrain avant de ramener de son funeste périple des images et des vidéos très choquantes. Sea Shepherd a donc décidé de passer à la vitesse supérieure cette année, sans toutefois recourir à la violence. Son objectif est en effet de déployer des dispositifs acoustiques pour fixer un mur de son sur le chemin de la migration des baleines, de sorte à ce qu’elles évitent à tout prix d’approcher des îles.

« Pétitions, protestations, réunions et discours n’ont été utiles en aucune manière », a indiqué Steve MacLean, capitaine du Steve Irwin, l’un des deux bateaux de l’ONG.  « Parler s’est avéré être une perte de temps et le massacre des baleines n’a pas sa place dans un monde civilisé », a-t-il ajouté. Les nombreuses manifestations organisées pour pointer du doigt les subventions versées par l’Union européenne (UE) aux îles Féroé, notamment à Strasbourg (Bas-Rhin),  n’ont il est vrai pas suffi à infléchir le cours des événements et le Danemark – dont font partie les Îles Féroé – ne semble pas disposé à interdire cette chasse.

Depuis le début des années 80, l’ONG mène un combat sans merci face à cette tradition obscène. Bon nombre de campagnes pour s’opposer à la capture des cétacés ont été organisées dans tous les océans concernés. Sea Shepherd a également réussi à convaincre 20 000 magasins allemands de boycotter les produits maritimes en provenance des Îles Féroé. C’est une certitude : rien n’arrêtera les troupes de Paul Watson, qui quoi qu’il arrive n’ont pas l’intention de désarmer face aux pourfendeurs de la biodiversité marine.

Crédits photos : flickr - Guano / Lady Lara / Sea Shepherd
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Un haut le coeur et une peine immense, c’est tout ce que je ressens !

  • jf

    Il faut lutter !

  • povinc

    Étrange comme coutume